L'info politique - le 9h10, France info

Montebourg et Dailymotion, Guéant et le timide soutien de l'UMP

Le tour de l'actualité politique de ce matin vue à travers les matinales des radios et des télévisions : la méthode Montebourg sur le rachat de Dailymotion suscite des réactions; Benoît Hamon explique son projet de loi sur les actions de groupes pour les consommateurs et l'UMP soutient Claude Guéant, avec prudence.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Yahoo!, dailymotion et Montebourg :

US go home : c'était un peu le créneau d'Arnaud Montbourg ces derniers jours. Le ministre du Redressement productif, hérault du made in France , s'est en effet opposé à ce que ce qu'il appelle une "pépite " française du numérique soit rachetée par le géant internet américain Yahoo! Il s'y est opposé en tant que que représentant de l'Etat actionnaire de France Telecom, propriétaire actuel de dailymotion. Un coup de poing sur la table qui laisse sceptique l'ancien ministre UMP Luc Chatel sur notre antenne : "ça cache une politique que je ne partage pas du tour, c'est cette question du protectionnisme économique. Monsieur Montebourg est coutumier du fait puisqu'il cherche secteur par secteur à opposer la France au reste du monde. N'oublions pas : nous représentons 1% de la population mondiale. La France est certes la 5ème puissance économique mondiale. Mais elle ne peut pas donner des leçons en permanence à la terre entière ".

"Class actions" à la française :

Actions de groupes en français. C'est ce qui doit permettre aux consommateurs de s'unir pour attaquer ensemble en justice une entreprise qui aurait abusé. Le champ d'application de la version française est plus restreint que celui de la version américaine. Mais Benoît Hamon, le ministre de la Consommation, a expliqué sur France Inter le principe de son projet de loi présenté ce matin en Conseil des ministres : "En matière de pratique anti-concurrentielle, le prix est supérieur de 20% à son prix normal quand il y a une entente illicite. Ca veut dire que le consommateur paye 20% de plus que ce qu'il devrait payer. Ce que nous voulons c'est que par l'action de groupe, le consommateur puisse être indemnisé du préjudice qu'il a subi. Ce sera possible grâce au projet de loi que je vais soumettre au Parlement en juin ".

L'UMP derrière Claude Guéant, mais pas trop près :

Jusqu'ici la droite avait observé un prudent silence sur cette question. Ce matin, tous les ténors de l'UMP interrogés disent avoir ignoré que le versement des primes de cabinet avaient duré, même le député UMP Henri Guaino sur Radio Classique, qui a pourtant travaillé au ministère de l'Intérieur : "Je suis passé deux fois au ministère de l'Intérieur. Une fois dans les années 90. Et je me souviens que ça représentait des petites sommes pour les hauts fonctionnaires et pour la police. J'y suis retourné en 2006, effectivement, moi je n'ai jamais touché, ni ailleurs dans l'Etat aucune prime en liquide. Chaque ministère avait ses pratiques. Il est vrai que le ministère de l'Intérieur a eu pendant longtemps des pratiques un peu différentes de celles des autres ".

Et interrogée sur France Inter, Nadine Morano, ancienne ministre et ancienne députée dit avoir tout ignoré aussi mais elle s'inquiète du risque d'une justice politique et rend hommage à Claude Guéant, grand homme d'Etat dit-elle.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)