Cet article date de plus de huit ans.

Le rapport de la Cour des comptes sème la zizanie

écouter (5min)
58 milliards. C'est le montant des économies préconisé par le rapport de la cour des comptes. Trois pistes sont envisagées : fonctionnaires, retraites, prestations sociales.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Didier Migaud, président de la Cour des
comptes, a suggéré de faire porter l'effort sur la réduction des dépenses: "Si le gouvernement veut avoir une gestion dynamique, c'est-à-dire, ne pas être contraint
de bloquer l'indice du point de la fonction publique pendant des années, il faut mettre
sur la table des sujets comme la réduction des effectifs, voire même la durée du
travail.
"

Le gouvernement attend la croissance

Avant tout engagement sur la voie de la réforme sociale, le gouvernement préfère attendre. C'est ce qu'à déclaré Alain Vidalies, ministre des Relations avec le parlement au
micro de Radio Classique : "Attendons de voir si le second  semestre sera
aussi faible en terme de croissance
".

Prestations sociales

*** Sur la piste des coupes dans les prestations sociales envisagée
par la Cour des comptes, Nicole Brick, ministre du Commerce extérieur a répondu : "
Il faut faire des économies, c'est ce que nous faisons
depuis trois budgets. Dans la période, ce n'est pas une bonne solution. Il faut faire
attention* ".

L'heure de l'austérité a-t-elle sonné?

Non, répond Harlem Désir : "Nous n'allons pas suivre les recommandations de la Cour des
comptes parce que ce serait une politique d'austérité. 
Et une politique d'austérité, ce serait une erreur économique parce
que ça aggraverait la crise et ce serait une grave erreur sociale
".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.