L'info politique - le 9h10, France info

Déficit : Barroso confirme un délai pour la France, sous conditions

La France est en récession. Voilà de quoi alimenter les discussions, ce midi à Bruxelles, où François Hollande va rencontrer le président de la Commission européenne. José Manuel Barroso a d'ores et déjà donné le ton de leur entrevue. Invité d'Europe 1, il a confirmé un délai pour la France pour revenir à un déficit acceptable, mais à la condition qu'elle propose des réformes crédibles.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Tout est dans ce mot "crédible" juste avant de
recevoir le président français. Voilà donc les bons conseils et les
avertissements de José Manuel Barroso : "Nous allons proposer deux
années supplémentaires pour permettre à la France de ramener son déficit sous
la barre des 3% en 2015. Pourvu que la France présente un programme crédible pour
des réformes pour regagner de la compétitivité."

La récession n'étonne absolument pas François Bayrou. Le président
du Modem n'a pas besoin des chiffres de l'Insee pour le savoir. François Bayrou
sur BFMTV :

"La récession est partout autour de nous. On ne produit
plus donc il y a moins à se partager."

François Hollande a aussi le droit - c'est quotidien
désormais - à son conseil du jour pour le remaniement et pour sa conférence de
presse de demain. Cette fois-ci, les conseils viennent de Gérard Collomb, le
maire PS de Lyon qui s'exprimait sur LCI :

"Il faut, pour l'avenir, avoir une ligne précise et
claire. Pour avoir un gouvernement de combat, il faut un gouvernement plus
resserré."

On termine avec l'UMP : Copé et Fillon ont trouvé un accord
pour le fonctionnement de l'UMP. Cet accord va très bien à Nathalie Kosciusko-Morizet.
Voici ce qu'en retient la candidate à la candidature pour l'élection municipale
à Paris l'année prochaine : "j'étais favorable à ce qu'on dise clairement
que la règle soit la primaire ouverte pour toute élection majeure"
. Il
n'est plus question, apparemment, de remettre en cause une primaire qui a
beaucoup de mal à démarrer à Paris.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)