Parité : l’actrice Priyanka Chopra est payée autant que son partenaire masculin à l'écran pour la première fois en 22 ans de carrière

écouter (3min)

Elle et Richard Madden ont reçu le même salaire pour tourner dans la série américaine "Citadel". Une situation qui ne s'est jamais produite à Bollywood où cette actrice indienne a tourné une soixantaine de films.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'actrice indiennne Priyanka Chopra lors d'une conversation avec Kamala Harris au Comité national démocrate, en septembre 2022. (LEIGH VOGEL - POOL VIA CNP / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / MAXPPP)

C’est une véritable icône, en Inde et bien au-delà. Élue Miss Monde en l’an 2000, elle a tourné une soixantaine de film à Bollywood et une poignée d’autres à Hollywood, dont le dernier Matrix. À 40 ans, Priyanka Chopra n’a, depuis des années, plus rien à prouver. Pourtant, elle a dû attendre cette année pour obtenir le même salaire sur un film que son partenaire masculin, l’acteur américain Richard Madden avec lequel elle partage l’affiche de la série de science-fiction Citadel qui va sortir prochainement sur Amazon Prime.

>> Égalité salariale hommes-femmes : quelles sont les règles ?

"En 22 ans de carrière, dit-elle à la BBC, c’est la première fois que cela m’arrive, et ça arrive aux États-Unis sur une production hollywoodienne, parce qu’à Bollywood, en Inde, je n’ai jamais eu que 10% du salaire de mes partenaires." Une étude publiée par Forbes en 2017 avait donné le même écart. Priyanka Chopra explique que ce n’est pas faute d’avoir négocié, "comme toutes les actrices de ma génération d'ailleurs, simplement, nous n’avons jamais obtenu gain de cause".

Un modèle pour les jeunes filles

Elle raconte combien, elle-même, sur ses premiers tournages, avait intégré cette différence, combien elle trouvait "tout à fait normal" pour elle de rester sagement sur le plateau, à attendre pendant des heures, pendant que ses alter-egos masculins, eux, vaquaient à leurs occupations, partaient, revenaient, faisaient patienter toute l’équipe. Pour justifier l’écart de salaire, on lui dit qu’elle est trop grosse, trop fade, que sa peau est trop foncée. Mais c’est bien elle qu’on a choisi pour le rôle et ses films font des millions d’entrées.

Priyanka Chopra est une star internationale. Elle est un modèle pour des milliers de petites filles, des filles dont elle défend les droits lors de ses déplacements en tant qu’ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef, au Bangladesh, en Ethiopie, au Zimbabwe et en Inde. Des filles auxquelles elle peut dire : une femme vaut autant qu’un homme, la parité est votre premier droit. "L’important pour moi, c’est d’utiliser ma voix, raconte l'actrice. Je le fais pour celles qui n’ont pas ce pouvoir et, au fond, je pense que c’est ça le rôle le plus impactant de ma vie."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.