L'étoile du jour, France info

Hailey Morinico, l’adolescente de 17 ans star d’un jour des télés américaines pour s’être mesurée à une ourse

Elle a voulu sauver son chien. La scène lui vaut depuis quelques jours des milliers de commentaires admiratifs sur les réseaux sociaux. Hailey Morinico pourtant a pris la parole pour déconseiller de l’imiter.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Hailey Morinico, repousse une ourse sur le muret de sa maison à Bradbury (Californie).
Hailey Morinico, repousse une ourse sur le muret de sa maison à Bradbury (Californie). (CAPTURE D'ÉCRAN TIKTOK)

Dans un monde où plus rien n’échappe à une caméra, la scène a été filmée, publiée sur le réseau social TikTok avant de finir en boucle sur les chaines de télés américaines. C’était mardi, dans la petite ville de Bradbury en Californie, en grande banlieue de Los Angeles. Un après-midi tranquille, comme en témoigne la vidéo-surveillance de la maison des parents d’Hailey Morinico, l’adolescente de 17 ans dont on parle. Tranquille pour tout le monde, y compris pour une ourse qui apparait dans le champ de la caméra, déambulant sereinement sur le muret avec deux petits oursons. Et puis soudain, les chiens aboient.

Ils ont vu l’ourse, alors ils lui grognent dessus pour défendre leur territoire. L’ourse, elle, leur met des coups de pattes pour défendre ses oursons. Et finalement Hailey Morinico surgit de la maison pour défendre sa chienne : sans hésitation, elle se jette sur l’ourse qui se tenait sur le muret, l’envoie valser de l’autre côté, attrape le yorkshire et rentre en courant. Scène, impressionnante il faut le dire, où l’on voit quand même l’adolescente regarder brièvement derrière elle, l’air de dire, mais qu’est-ce que j’ai fait ? Bilan : une entorse à un doigt, un genou égratigné mais surtout un torrent d’acclamations sur les réseaux sociaux et des interviews sur toutes les chaines. Interviews où Hailey explique qu’elle ne s’est pas posée de questions, que tout bien réfléchi elle ne le referait pas, et que d’ailleurs elle prie ceux qui regardent de ne pas faire comme elle, de pas approcher les ours, de ne pas tenter de se mesurer à eux.

"Tout de même, s’inquiète un commentateur sur NBC, que faisait cette ourse à cet endroit et comment se protéger de ces animaux sauvages qui envahissent de plus en plus nos arrière-cours ?" C’est un point de vue, mais on peut aussi se placer du côté de l’ours qui doit se demander comment se protéger alors que son habitat est envahi par ces humains toujours plus gourmands en espace. Qui envahit qui ? Pour bétonner, on préfère parfois oublier la réponse, jusqu’à des scènes comme celle-ci où une enfant se retrouve à faire face au véritable habitant du terrain sur lequel ses parents ont fait bâtir leur pavillon. Ce que nous offre l’histoire d’Hailey Morinico, c’est une invitation à changer de point de vue. Pour les Californiens, il serait grand temps puisque l’emblème de cet État n’est autre justement… qu’un ours.

Hailey Morinico, repousse une ourse sur le muret de sa maison à Bradbury (Californie).
Hailey Morinico, repousse une ourse sur le muret de sa maison à Bradbury (Californie). (CAPTURE D'ÉCRAN TIKTOK)