L'empire des séries, France info

L'empire des séries. "Gentleman Jack", une femme victorienne, homosexuelle et anticonformiste.

La réalisatrice de "Happy Valley" propose, dans sa première série historique, le portrait surprenant d'une femme moderne du XIXe siècle en Angleterre : Anne Lister, mariée en 1834 à Ann Walker. Une série en huit épisodes disponible sur OCS.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Suranne Jones incarne l\'héroïne Anne Lister
Suranne Jones incarne l'héroïne Anne Lister (PHOTOGRAPHER: MATT SQUIRE (c) HBO)

Le mariage pour tous 200 ans en arrière ! A Halifax dans le nord de l’Angleterre en 1834, l’aventurière Anne Lister épouse à l’église Ann Walker, femme mélancolique et fortunée. On l’appelait Gentleman Jack. C’est le titre de cette série en costume en huit épisodes, réalisée par Sally Wainwright, dont on avait apprécié dans un autre registre Happy Valley sur France 3.

A sa disparition, on a tenté de la faire oublier des livres d'histoire

Sally Wainwright, réalisatrice de Gentleman Jack, au festival Série Séries

Sally Wainwright, rencontrée au festival "Série Séries" de Fontainebleau explique : "Moi aussi, j’ai grandi à Halifax, mais je ne savais pas grand-chose sur Anne Lister, parce que son histoire a longtemps été cachée. Elle s’est mariée à une autre femme. Après sa mort, les gens ont essayé de la faire disparaitre des livres d’histoire. J’ai découvert sa biographie écrite par Jill Liddington en 1998 et j’ai tout de suite su que je voulais raconter sa vie parce qu’elle était incroyable."  

Gentleman Jack se déroule dans le pays noir britannique à l’aube de la révolution industrielle. Une femme hérite de son oncle un terrain de charbon et le fait fructifier. Mais Anne Lister ose aussi à cette époque vivre ses amours.

27 volumes de journaux intimes codés

La réalisatrice et scénariste britannique sally Wainwright s’est basée sur les journaux intimes codés qu’écrivait Anne Lister. " En tout il y a 27 volumes, écrits sur une période de 25 ans, de façon très dense avec une écriture en pattes de mouche et un code spécial qu’elle a inventé. Elle utilisait des symboles pour représenter les lettres de l’alphabet. Par exemple : A, E, I, O, U c’est 2, 3, 4, 5, 6."

Durant ces huit épisodes, la jeune francophile - elle fut la première femme à faire l’ascension du Vignemale dans les Pyrénées – déborde d’énergie. Parée de son long manteau noir, d’une canne, et d’un chapeau d’homme sur la tete, elle se révèle victorienne, homosexuelle et anticonformiste. Il aura fallu 20 ans pour convaincre une chaine de télévision. Sally Wainwright estime qu' " il y a 20 ans personne n’était intéressé. Mais je crois que le sujet aujourd’hui se revèle pertinent. Le public est plus ouvert aux thèmes concernant l’identité de genre et la sexualité.  On vit dans un monde où on peut vraiment admirer quelqu’un comme Anne Lister."  

Gentleman Jack, le portrait d’une femme moderne il y a 200 ans, rarement vu à la télévision.    

Suranne Jones incarne l\'héroïne Anne Lister
Suranne Jones incarne l'héroïne Anne Lister (PHOTOGRAPHER: MATT SQUIRE (c) HBO)