L'édito politique, France info

Manuel Valls et Arnaud Montebourg sont en campagne

Le ministre de l'intérieur et du redressement productif vont faire meeting commun à  Wingles ce soir dans l'ancien bassin minier, prés de Lens.Qu'est ce que ces deux enfants terribles du gouvernement font-ils ensemble ?

(©)

Vous avez raison de parler d'enfants terribles.
Je vais vous raconter la dernière fois où ces gros egos du gouvernement se sont retrouvés ensemble.
C'était il y a un mois dans le Vaucluse, là où le Front National fait ses meilleurs scores.
Les deux ministres, après leur tournée, étaient déchaînés dans le train qui les ramenait à Paris. Ils se sont mis à imiter Laurent Fabius en conseil des ministres, puis Jack Lang, puis François Hollande.

Arnaud Montebourg imite très bien François Hollande.

Et puis, comme les deux ministres étaient très détendus, ils ont fait aussi plein de blagues de plus ou moins bon goût, sur leurs collègues.
Qu'est-ce que cette anecdote raconte que les deux hommes s'apprécient vraiment et en politique, c'est déjà assez rare.

Mais sur le plan politique, qu'est-ce que les rapprochent ?

Ils ont appris à mieux se connaître et finalement s'apprécier lors de la primaire socialiste.
Car ils n'ont pas du tout le même parcours au sein du parti.
Tous les deux candidats, ils se sont ralliés à François Hollande. Et ils sont tous les deux devenus ministres avec des portefeuilles stratégiques.
L'un en représentant de la fermeté: Manuel Valls. L'autre en défenseur du "made in France" (comme il dit). Leur point commun, c'est qu'ils revendiquent une action politique musclée:   "la même vision d'une République forte" explique Arnaud Montebourg.

Et puis, ils ont un autre point commun:
Ils ont tous les deux eu fort à faire avec Jean-Marc Ayrault
Arnaud Montebourg a menacé de démissionner après l'épisode Florange à l'automne 2012.
Et Manuel Valls a aussi menacé de quitter le navire gouvernemental après l'affaire Léonarda. A chaque fois, Arnaud Montebourg comme Manuel Valls se sont opposés au Premier ministre.

Mais ça n'explique pas pourquoi ils font cette démonstration de leur entente ?

Ils jouent les bons élèves vis-à-vis du Président. Allez combattre le Front National dans le Vaucluse, personne ne pourra aller leur reprocher.
Ils jouent en quelque sorte les fayots.
Mais s'ils s'allient, c'est aussi parce qu'ils sont très complémentaires sur le plan politique. Ils représentent quasiment à eux seuls l'équilibre du gouvernement. Manuel Valls sur la droite avec le sécuritaire, l'immigration, la fermeté.
Arnaud Montebourg sur la gauche: euro critique contre la mondialisation...
A deux, ils sont donc plus forts.
Manuel Valls polisse son image, Arnaud Montebourg montre qu'il n'est pas sectaire. Mais surtout en politique la meilleure façon de neutraliser un concurrent, autrement dit un ennemi, c'est d'en faire son meilleur ami.
Car c'est bien ça la question.
Quoi qu'il arrive, quel que soit l'entente affichée ce soir, un jour, Manuel Valls et Arnaud Montebourg seront en concurrence frontale.
Tous les deux n'ont en effet jamais cachés leurs ambitions pour l'Elysée
Autrement dit: Ils peuvent bien s'afficher les meilleurs amis du monde ce soir.
Ca ne durera pas.

(©)