Cet article date de plus de huit ans.

Le FN tourne le dos à la victimisation

écouter (20min)
La candidate FN accusée de racisme vis-à-vis de Christiane Taubira a été aussitôt suspendue par le Front National. Une réaction immédiate et qui démontre une nouvelle fois le changement de stratégie du FN, qui ne joue plus la victimisation.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il n'y a que
le compagnon de la candidate, lui aussi membre du Front National, à tenter de
dénoncer un acharnement contre son parti car " il a le vent en poupe ". Du côté des
cadres du FN, la réaction a été immédiate, la candidate Anne-Sophie Leclère est
suspendue. Elle n'est plus la candidate du FN aux municipales. Les
responsables départementaux l'encouragent à se montrer discrète.

Le FN n'a
pas cherché à nier ou à relativiser le caractère raciste du photomontage ou des
propos de la  candidate comparant la ministre
à un singe pour la désigner comme une " sauvage ". " Une
erreur de casting est toujours possible " temporise simplement Florian
Philippot, le bras droit de Marine le Pen. Le parti n'hésite
pas à sacrifier l'une des siens.

C'est une nouvelle stratégie du FN, qui ne
joue plus la victimisation...

C'est le
résultat d'un tournant opéré il y a plusieurs années par le FN sous la
présidence de Marine Le Pen. La fille de Jean-Marie
Le Pen vise l'exercice du pouvoir. Elle refuse
donc d'être diabolisée et tenue en marge du monde politique. Au contraire,
elle veut l'intégrer, et banaliser l'adhésion à son mouvement. Cela se traduit
par le refus de tout ce qui donne prise  à
cette diabolisation. Les propos et
actes publiquement racistes ne sont plus tolérés, ni même niés. Il y a
quelques années, le FN aurait tenté de minimiser les faits, ou de les situer
sur le plan de la plaisanterie douteuse. Aujourd'hui,
il sanctionne. Il se veut exemplaire. Il défie les autres partis.  Sont-ils aussi expéditifs vis-à-vis de leurs
propres erreurs de casting ?

Le FN s'érige en modèle ?

Cela peut
surprendre. Jean-Marie Le Pen n'a jamais cherché à s'illustrer dans ce
registre. Mais sa
fille, Marine Le Pen, recherche cette exemplarité. Sur les propos racistes, comme
sur la laïcité. C'est ce principe républicain qu'elle met en avant pour dénoncer
l'intégrisme religieux islamiste. Ce
changement de stratégie devrait être pris en compte par ses rivaux. En sacrifiant
les auteurs de dérapages racistes publics, Marine Le Pen ne change sans doute
pas les convictions intimes de ses militants, mais elle complique la tâche de ceux
qui accusent le racisme du FN. Elle fait disparaître les preuves. Et par la même
compte vider l'accusation de toute sa substance.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.