ÉDITO. Marine Le Pen renforcée par la loi immigration, un pas de plus vers la normalisation

La séquence relative à la loi sur l'immigration a été bénéfique pour Marine Le PEn. Selon un sondage, elle est aux yeux des Français, la personnalité politique qui profite le plus de l'adoption du texte.
Article rédigé par franceinfo - Jean-François Achili
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Marine Le Pen dans la salle des quatre colonnes de l'Assemlée nationale, le 19 décembre 2023. (JEAN-BAPTISTE QUENTIN / MAXPPP)

Marine Le Pen peut-elle réaliser l’union des droites, telle que l’avait théorisée l’écrivain et essayiste Patrick Buisson, décédé mardi 26 décembre ? La présidente du Rassemblement national sort renforcée de la bataille autour de loi immigration et s’impose comme principale opposante à Emmanuel Macron. Elle aura rompu sa trêve des confiseurs, qu’elle passe en famille, en se fendant d’un tweet sur le réseau X pour rendre hommage à Patrick Buisson, que son père Jean-Marie le Pen a bien connu avant que l’historien, figure de la droite conservatrice, ne rejoigne Nicolas Sarkozy pour la campagne 2007. 

Marine Le Pen salue un "amoureux fou de la France", doublé d’un "esprit parfois provocateur." Il faut dire que Patrick Buisson s’était montré très critique à l’égard de la patronne du Rassemblement National, contestant sa stratégie recentrée, tournée vers l’électorat de gauche et lui préférant sa nièce Marion Maréchal ou plus récemment Éric Zemmour.

Le RN en tête des intentions de vote aux Européennes

Marine Le Pen est aujourd’hui sur d’autres marques. Celle qui avait fait de l’immigration son thème central s’est déplacée sur le pouvoir d’achat, principale préoccupation des Français. Tout en maintenant un discours de fermeté sur les questions sécuritaires. Résultat des courses : le RN fait la course en tête des intentions de votes aux élections européennes du mois de juin. Un épouvantail pour Emmanuel Macron à mi-mandat.

Le feuilleton de la loi immigration n’a pas affaibli Marine Le Pen, qui a parlé de "victoire idéologique" pour un texte qu’elle n’a pas initié. Les leaders de la majorité et des Républicains ont eu beau clamer la défaite du Rassemblement national, les enquêtes d’opinion viennent les contredire. À la question posée par OpinionWay : à qui profite le plus l'adoption du projet de loi immigration ? Marine Le Pen sort largement en tête à 43%, contre 13% pour Éric Ciotti, alors que ce sont les Républicains qui ont réellement pesé sur le texte. Le président Emmanuel Macron arrive en troisième position à 11%. Le perdant le plus notoire étant Jean-Luc Mélenchon, 2% seulement, son message d’ouverture large à l’immigration est rejeté.

Ce sondage réalisé après le vote montre qu’une majorité de Français se disent satisfaits de la loi, souhaitent la voir mise en application et estiment même qu’elle ne va pas assez loin. L’opinion est aujourd’hui en complet décalage de la classe politique qui s’est déchirée sur ce texte, poussant Emmanuel Macron au chamboule-tout avec une initiative forte attendue en janvier. La séquence profite à plein à la cheffe de file des députés du Rassemblement national.

Au final, Marine Le Pen, qui considère qu’en 20 ans, les lignes ont bougé et le logiciel a changé, ne vise plus l’union avec une droite qui ne cesse de rétrécir à ses yeux et regarde désormais au-delà. Le duel Macron-Le Pen va plus que jamais perdurer en 2024.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.