L'auto, France info

L'auto et la moto. Des motards visibles et connectés

S’il est un aspect primordial pour la sécurité de tout conducteur d’un deux-roues, c’est bien celui d’être vu par tous les autres usagers de la route. Et dans ce domaine les équipementiers rivalisent d’ingéniosité.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
De jour ou de nuit, le motard se doit d\'être vu par les autres usagers de la route.
De jour ou de nuit, le motard se doit d'être vu par les autres usagers de la route. (CLIC LIGHT POUR FRANCE INFO)

De tous temps, les équipementiers n’ont eu de cesse de chercher à accroître la sécurité des conducteurs de deux-roues. Une recherche qui s’est d’abord dirigée vers des équipements, tenues et casques, plus visibles, plus voyants, plus facilement repérables par les autres usagers de la route.

Le feu stop de Cosmo Connected placé à l\'arrière du casque.
Le feu stop de Cosmo Connected placé à l'arrière du casque. (COSMO CONNECTED POUR FRANCE INFO)

Des feux supplémentaires destinés à équiper le motard

Un souci de visibilité accrue qui s’est traduit dernièrement par deux propositions d’éclairage supplémentaires.Tout d’abord un feu de freinage à installer à l’arrière du casque, le Cosmo Connected.

Mis au point par une Start Up toulousaine, le système Clic Night positionné dans le dos indique les feinages et les changements de direction.
Mis au point par une Start Up toulousaine, le système Clic Night positionné dans le dos indique les feinages et les changements de direction. (CLIC NIGHT POUR FRANCE INFO)

Autre proposition, celle d’un feu stop et clignotant à mettre sur le dos à l’aide d’un harnais, le Clic Light. Une innovation imputable à une start-up toulousaine.

Des éclairages proposés au niveau du casque

Comme pour le système Cosmo Connected, le fabricant de casque italien, Nolan, propose un éclairage frein (et clignotant) additionnel à placer à l’arrière du casque.

Le Skwal 2 équipé de leds de couleur verte à l\'avant et à l\'arrière du casque.
Le Skwal 2 équipé de leds de couleur verte à l'avant et à l'arrière du casque. (SHARK POUR FRANCE INFO)
Autre innovation, celle que commercialise la marque française de casques Shark. L’entreprise marseillaise offre ainsi, via son Skwal 2, un casque muni d’ampoules led à l’avant et à l’arrière du casque. Un dispositif permettant, comme aime à le souligner le responsable commercial des casques Shark, Vincent Betton au micro de France Info, une meilleure visibilité de son porteur. Un dispositif qui contribue par ailleurs à l’esthétique du casque.

Le Skwal 2 vu de l\'arrière avec ses leds.
Le Skwal 2 vu de l'arrière avec ses leds. (SHARK POUR FRANCE INFO)

Des motards de plus en plus connectés

Autres sujets de recherche et de développement pour une sécurité accrue des motards, des vestes ou des blousons munis d’un système airbag, systèmes qui peuvent être filaires (autrement dit via un câble déclencheur accroché à la moto) ou bien alors sans fil (il s’agit dans ce cas là d’un système déclencheur basé sur des capteurs et un algorithme).

Le système des gants connectés Racer en partenariat avec l\'application Liberty Rider.
Le système des gants connectés Racer en partenariat avec l'application Liberty Rider. (RACER POUR FRANCE INFO)

Et puis l’on assiste par ailleurs à un développement des équipements connectés. C’est ainsi que l’entreprise Racer (initialement spécialisée dans les gants de ski) s’apprête à commercialiser (d’ici le printemps prochain) des gants connectés.

Les gants connectés Racer et un système d\'éclairage à trois niveaux pour signaler l\'approche d\'un danger.
Les gants connectés Racer et un système d'éclairage à trois niveaux pour signaler l'approche d'un danger. (RACER POUR FRANCE INFO)

Les gants Racer connectés avertisseurs de danger

Réalisés en partenariat avec la société gérant l’application Liberty Rider (dont nous avons déjà parlé ici), ces gants connectés peuvent prévenir le conducteur d’un deux-roues de l’approche d’un danger. Inversement le motard ou le scootériste peut à son tour prévenir les autres conducteurs de deux-roues d’un danger par une simple pression de son pouce équipé d’un bouton.


Selon Joanna Servet, responsable marketing et communication de Racer France, interrogée par France Info, ces gants connectés reliés à l’application Liberty Rider sont à même de pouvoir avertir les secours en cas de chute. Des gants attendus d’ici le printemps prochain pour un coût d’environ 130 euros.

De jour ou de nuit, le motard se doit d\'être vu par les autres usagers de la route.
De jour ou de nuit, le motard se doit d'être vu par les autres usagers de la route. (CLIC LIGHT POUR FRANCE INFO)