Jardin, France info

Jardin. Quel rosier pour quel usage ?

C’est le début de la bonne période pour planter des rosiers. Il en existe pour tous les usages.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Dans la pépinière-jardin Mela Rosa, à Grigny, dans le Pas-de-Calais
Dans la pépinière-jardin Mela Rosa, à Grigny, dans le Pas-de-Calais (JEAN-LIN LEBRUN / ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les miniatures se plantent en jardinière et dans de petites surfaces. Les buissons ne dépassent pas 1,20 m de haut et sont le plus souvent remontants, c’est-à-dire qu’ils vont fleurir une première fois au printemps, s’accorder généralement une pause en été et se remettre à fleurir en septembre.

Les rosiers arbustifs

Il y a aussi les rosiers arbustifs qui mesurent entre 1,20 m et 2 m de haut. Dans cette catégorie, on trouve des rosiers botaniques et des modernes. Les explications de Jean-Lin Lebrun, créateur de roses dans les Hauts de France :

"Dans les rosiers arbustifs, il y a d'abord les rosiers botaniques, ce sont les rosiers d"origine sauvage. Ces rosiers ne fleurissent qu'une seule fois par an mais, après, ils auront une belle fructification, un beau feuillage. On va les utiliser en fond de parterre ou dans une haie dans le jardin.

Ensuite, il y a les arbustes modernes qui ont une floraison très remontante, voire continue. Ils offrent, le plus souvent, des fleurs simples. Ils trouveront place dans les grandes plates-bandes, les mixed- borders, dans les jardins naturels, mélangés avec des arbustes."

Floraison unique

Chez les arbustifs, on trouve également les rosiers anciens. Ils ne fleurissent qu'une seule fois au mois de juin, mais ils offrent souvent de grosses fleurs parfumées. Ces rosiers-là, on va aussi les installer dans une haie ou en fond de massif. Tous ces arbustifs, il ne faut pas les confondre avec les rosiers grimpants. Les grimpants, on les installe le long d’un mur, sur une arche. Mais ils ne vont jamais très, très haut.

Jean-Lin Lebrun est le papa de beaux rosiers, très résistants aux maladies.
Jean-Lin Lebrun est le papa de beaux rosiers, très résistants aux maladies. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Si vous rêvez d’avoir un géant, c’est le rosier liane qu’il vous faut, même s’il ne fleurit, lui aussi, qu’une fois par an : "Il fleurit sur le bois qui a poussé l'année d'avant. Donc, ce rosier liane, après la floraison, fait de nouvelles pousses qu'on appelle des sarments. Les lianes vont pousser de 3, 4, 5 mètres, chercher la lumière pour fleurir l'année d'après.

Ces rosiers partent à l'assaut des arbres, des grandes tonnelles, des grandes structures. Ces structures doivent être très solides car les rosiers lianes pèsent lourd. Ils ont une forte prise au vent. Le rosier liane est un rosier naturel, très sauvage, qui fait des fleurs petites en grappes et des fruits souvent décoratifs."

Un usage insolite

Une idée pour changer :  si vous avez un talus à dissimuler, plantez des rosiers grimpants à port souple, les branches vont s’arquer facilement et faire office de couvre sol. Vous pouvez faire la même chose pour cacher les murs d’une terrasse ou d'une descente de garage. Plantez au haut du muret, le rosier va retomber et embellir une surface souvent toute nue. 

Merci à Jean-Lin Lebrun, créateur de roses, pépinière Mela Rosa, à Grigny, dans le Pas-de-Calais. Parmi ses créations, figurent quelques-uns de mes rosiers favoris ('Les Yeux d'Elsa', 'Guinguette', 'Chapi-Chapo') et le chouchou absolu 'Louise Dupin', encore en fleurs dans mon jardin malgré les premiers froids.

Sur l'agenda ce dimanche et cette semaine

Expo "Surprenantes graines", Musée des Beaux-Arts et d'Histoire Naturelle, à Châteaudun (Eure-et-Loir). Pour tout savoir sur les graines qui renferment en leur sein la vie des futures plantes. Jusqu'au 6 janvier 2019.

Le goût des plantes, Espace Canal Saint-Martin, Paris (75010). Grande vente de plantes, à partir de 2 euros. Aromatiques, plantes pour terrarium, plantes d'intérieur etc.

Dans la pépinière-jardin Mela Rosa, à Grigny, dans le Pas-de-Calais
Dans la pépinière-jardin Mela Rosa, à Grigny, dans le Pas-de-Calais (JEAN-LIN LEBRUN / ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)