Jardin, France info

Jardin. L'arbre de Judée

L’arbre de Judée est un cachotier. Il dissimule bien ses origines.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Branche d\'arbre de Judée. 
Branche d'arbre de Judée.  (TIM GRAHAM / GETTY IMAGES EUROPE)

Selon une légende, le Cercis, c’est son nom latin, serait l’arbre aux branches duquel Judas se pendit. Et les fleurs rouges qui poussent sur le tronc seraient les larmes du Christ. On devrait donc l’appeler l’arbre de Judas. Mais il n’est pas du tout originaire de Judée.

Des feuilles en cœur

Ce petit arbre qui perd son feuillage en hiver pousse naturellement en Amérique du Nord et en Chine. Au Canada, c’est un arbre très courant. Chez nous, on connaît bien la variété ‘Forest pansy’ à la superbe floraison printanière, rose très soutenu. Mais ce n’est pas sa seule qualité, comme l’explique Olivier James, de la pépinière Florama, dans les Pyrénées-Atlantiques :

"L'arbre du Judée est facilement identifiable. Sa feuille est en forme de cœur. On ne peut vraiment pas le manquer. Au printemps, quand tout sort, c'est magnifique. Le jardin prend vie."

Forest pansy, Cercis Canadensis
Forest pansy, Cercis Canadensis (FLOWERPHOTOS / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)

L'arbre de Judée... chinois

Les fleurs sont parfumées et, au printemps, elles attirent abeilles, bourdons et papillons. Elles sont suivies de fruits contenus dans des grandes gousses plates.
À l’automne, les graines sont le péché mignon des mésanges bleues et des mésanges charbonnières.

Ces caractéristiques, on les retrouve chez les espèces d’arbres de Judée originaires de Chine. Et notamment chez le Cercis racemosa. Racemosa, c’est le nom latin pour parler de fleurs qui se développent en grappe. Cet arbre de Judée-là, vous pouvez le planter partout :

"Il va fleurir un mois, un mois et demi à partir de mai ou juin. Il va prendre son temps pour pousser. C'est un arbre qui va avoir une taille adulte de 5 à 6 mètres. C'est la taille annoncée mais dans la "vraie vie", c'est souvent moins. On peut le cultiver même dans un petit jardin en ville. Quelques mètres carrés, c'est parfait. On peut le planter contre un mur, une palissade, à l'abri du vent. Il a besoin de fraîcheur, d'un peu de soleil et de la mi-ombre en fin de journée."

Olivier James, pépiniéristes dans les Pyrénées-Atlantiques.
Olivier James, pépiniéristes dans les Pyrénées-Atlantiques. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Culture possible en pot

La taille n’est pas nécessaire. Laissez-le pousser comme il veut. Cet arbre de Judée chinois peut même être cultivé dans un gros pot à condition de bien l’arroser en été. 

Merci à Olivier James et Caroline Désert dont la pépinière Florama, engagée dans la préservation de la diversité dans nos jardins, est installée à Bernadets, dans les Pyrénées-Atlantiques. On y trouve une belle collection de chênes, des arbres et arbustes de grande qualité, produits à 100% sur site. 

Sur l'agenda cette semaine

- Jeudi 7 février, au Lycée agricole de Poisy (74) : "Les plantes en voyage !", journée de conférences et d'échanges qui s'adresse aux jardiniers amateurs, aux professionnels du végétal, aux associations.
Infos et inscription sur le site de la SNHF (Société nationale d'horticulture française). 

Des feuilles à dévorer ! 

Si vous aimez les plantes succulentes, ce livre est fait pour vous. Cécile Moisan et Philippe Potino, pépiniéristes en Bretagne (Arrée Succulentes), ont fait de ces plantes faciles à vivre leur spécialité. Dans leur ouvrage, Plantes succulentes, ils vous apprennent à les reconnaître et surtout à les mettre en scène dans des mini-jardins ravissants. Pédagogique et ludique (marier des oreilles de Mickey, un bonnet d'évêque et des pattes de panda, c'est sympa !)

Plantes succulentes, éd. Ulmer, 14,95 €.

Branche d\'arbre de Judée. 
Branche d'arbre de Judée.  (TIM GRAHAM / GETTY IMAGES EUROPE)