Jardin, France info

Jardin. Comment fabriquer et utiliser le bois raméal fragmenté

Vous pouvez améliorez la qualité de votre sol grâce au bois raméal fragmenté. Notre spécialiste jardin vous explique comment faire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bois raméal fragmenté pour paillage.
Bois raméal fragmenté pour paillage. (LES JARDINS DU GROSEAU)

Ne jetez plus vos déchets de taille. Transformez-les en bois raméal fragmenté, aussi appelé BRF. 

Rien ne se perd, tout se transforme !

Utilisez vos déchets de taille pour nourrir le sol. Le BRF, bois raméal fragmenté, est à la fois un excellent paillage et une technique efficace pour améliorer votre sol. Ce mode de culture, né au Canada dans les années 80, se prépare en ce moment avec des tailles de haie ou d’arbustes. On recycle à fond, toute la microfaune en profite, et c’est de l’humus gratuit.  

Un festin pour les vers de terre

Comment ça marche ? C’est très simple. Vous passez les déchets de taille à la tondeuse ou au broyeur pour obtenir des copeaux de bois à étaler au potager ou dans vos massifs. Mettez-en une bonne couche, 7 à 8 cm environ.

Que se passe t-il ensuite ? Les explications de Cédric Neau qui utilise le BRF dans son jardin à Tiffauges, en Vendée : "Les champignons vont attaquer la lignine du bois. Les vers de terre et les micro-organismes vont digérer ce bois. Quelques gros morceaux vont rester en surface mais ce n’est pas grave. Ce BRF libère plein de minéraux, une diversité de minéraux qui est assez intéressante pour nos cultures."

Jamais de sol nu !

Peut-on faire du BRF avec n’importe quel bois ? Oui et non. Il faut privilégier  les feuillus comme l’érable champêtre, le hêtre, l’aulne, l’acacia. Les conifères, comme les thuyas, peuvent être broyés eux aussi, mais ils se décomposent très lentement. N’incorporez donc pas plus de 20% de broyat de conifères.

Votre BRF est un cocktail nutritif qui doit totalement recouvrir le sol et il faut veiller à en ajouter régulièrement. "Là, on commence à voir la terre, il faut que je me méfie, observe Cédric. Il va falloir que je rapporte prochainement des copeaux de bois ou, au pire, de la tonte pour faire une bonne couverture."   

Un mode de culture économique

Le bois raméal fragmenté limite la pousse des herbes indésirables. C’est aussi un bon isolant thermique et il évite le tassement de la terre par la pluie. Au printemps, si vous voulez semer des petits pois par exemple, il vous suffit d’écarter la couche de BRF. Laissez la terre se réchauffer quelques jours. Puis, semez vos graines et remettez la couverture de BRF en place.

Les tomates, aubergines, pommes de terre, navets et radis apprécient ce mode de culture qui, de plus, évite les allers-retours à la déchetterie. C’est tout bénéfice pour la planète et votre porte-monnaie.  

Cédric Neau, spécialiste du jardinage au naturel.
Cédric Neau, spécialiste du jardinage au naturel. (K.NEAU / ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Merci à Cédric Neau, spécialiste du jardinage au naturel. Ce dimanche 23 septembre, il est présent à la "Journée verte" au château de Landebaudière, à La Gaubretière (85130). Il y donnera une conférence à 15 h 30 sur "Le Futur, c’est deux mains… dans la terre." 

Sur l’agenda ce dimanche  

"Délices de plantes", à Cesson-Sévigné (35510). Thème : L’eau au jardin.
À 15 h, conférence de Denis Pépin autour de l’eau et de l’arrosage au jardin. Ce spécialiste du jardinage biologique a reçu le Grand Prix de Concours national des jardins potagers 2017. Entrée : 4 euros. Gratuit pour les moins de 14 ans.  

Portes ouvertes au Jardin d’Astrée, à Haverskerque (59660). Surnommé "Asterman", Stéphane Decriem vous fait découvrir sa collection d’asters. Pour savoir quelles variétés installer dans votre jardin. Entrée gratuite.  

Herb’en Fête à Villecomtal (12 580). Une nouvelle fête des herboristes dans le Massif Central pour découvrir des plantes utiles, aromatiques et médicinales.      

Bois raméal fragmenté pour paillage.
Bois raméal fragmenté pour paillage. (LES JARDINS DU GROSEAU)