C'est le moment de planter des perce-neige !

écouter (3min)

Comme tous les bulbes, les perce-neige se plantent à l'automne. Dans quelques semaines, leur floraison nous fera (presque) oublier l'hiver...

Article rédigé par
Isabelle Morand - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les perce-neige se naturalisent vite et bien. Un atout dans un jardin pour oublier l'hiver !  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

C’est le moment de planter les perce-neige si vous voulez les voir fleurir cet hiver. Les Galanthus, c’est leur nom latin, sont pour la plupart ordinaires du Moyen-Orient, de la Turquie et de l’Iran, mais ils ont conquis de beaucoup plus vastes territoires.

Ils font des bébés tout seuls ! 

Quand on en installe quelques-uns dans un jardin, c’est facile. On plante les bulbes, et on ne s’en occupe plus. Ils se ressèment où bon leur semble. Les perce-neige se naturalisent très bien comme tous les bulbes de tulipes ou de narcisses sauvages.

Il est également possible de les aider à se propager encore plus vite. Francis Courtois, de la pépinière F comme fleurs cultive ses bulbes de perce-neige à Othe, en Meurthe-et-Moselle. Il nous livre ses conseils.

"Attendez que le perce-neige ait fini de fleurir pour le déterrer avec les feuilles et les racines. Divisez les touffes à la main. Replantez chaque petit paquet de bulbes tous les 50 cm. Ils se multiplieront encore plus vite !

Regardez autour de vous : dans les villages, dans des endroits insolites, vous verrez souvent des perce-neige. Généralement, ce sont des bulbes qui ont été jetés pendant un désherbage ou qui sont tombés pendant un transport de déchets verts. C'est ainsi que se créent de vrais peuplements naturels." 

Dans les sous-bois autour de Liège, en Belgique, ils ont ainsi conquis de vastes espaces

Francis Courtois

à franceinfo

Si de l'extérieur les perce-neige se ressemblent tous, il suffit de soulever les clochettes pour avoir des surprises et observer des subtilités.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les Anglais, ces obsessionnels du perce-neige

Il existe plusieurs espèces de perce-neige, mais elles offrent toutes les mêmes fleurs en clochettes blanches plus ou moins grandes. Difficile de les différencier à moins d’être un spécialiste ! Et peu importe, ces bulbes fleurissent dans les mois les plus rudes, ceux pendant lesquels on a le plus besoin de voir des fleurs !

En Angleterre en revanche, les amateurs ne badinent pas avec les perce-neige. Certains en font même une obsession : "On observe beaucoup d'hybrides chez le Galanthus. Dans un seul peuplement, il est possible de trouver plusieurs mutations. Les Anglais en sont fous et ils ont déjà répertorié quelque 1500 hybrides. Cette passion est contagieuse. Au début, on se dit 'ils se ressemblent tous' et petit à petit, on se met à comparer, chercher, trouver des différences.

Il existe effectivement des fleurs simples, des fleurs doubles, des cœurs doubles verts, des cœurs doubles jaunes. Mais le plus souvent, il s'agit d'un pétale qui mesure un demi-millimètre de plus. Au bout d'un moment, j'ai abandonné... Franchement, c'est vraiment chercher la petite bête..."

Francis Courtois et Pedro Veiga produisent leurs bulbes botaniques à Othe, en Meurthe-et-Moselle.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les perce-neige... d'automne

Une dernière info : il existe des perce-neige d’automne dont les fleurs ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux qui fleurissent en hiver et au début du printemps.

Ils se plantent comme les colchiques en juillet-août et sont encore en fleurs en ce moment. 

Merci à Francis Courtois. Sa pépinière F comme Fleurs est installée 12, Grande Rue, 54260 Othe. Tél : 06 12 88 14 77. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.