Info médias, France info

Thierry Thuillier sur le JT de TF1 avec Emmannuel Macron : "C’est Jean-Pierre Pernaut qui a eu l’idée de délocaliser dans une école"

Emmanuel Macron va s'exprimer pendant une heure jeudi sur TF1 dans le journal de 13 heures. Les explications de Thierry Thuillier, directeur de l’information de TF1.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Thierry Thuillier, directeur de l’information de TF1.
Thierry Thuillier, directeur de l’information de TF1. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

Jeudi 12 avril, le président de la République, Emmanuel Macron, s'exprimera pendant une heure sur TF1 à 13 heures, dans le journal de Jean-Pierre Pernaut. Il s'expliquera sur ses réformes. Ce sera la troisième interview télévisée de son quinquennat. Emmanuel Macron a fait un choix surprenant : l'horaire, la forme et le lieu de l'entretien avec une nouveauté : la délocalisation du journal de 13 heures. C'est la commune normande de Berd'huis dans l'Orne qui a été choisie et plus précisément d'une école primaire.

Le choix le plus révélateur est le 13 heures de TF1, avec ses plus de cinq millions de téléspectateurs, et c'est un journal qui est plébiscité par les retraités et les habitants des régions. Thierry Thuillier, directeur de l’information de TF1, révèle les coulisses de l’interview présidentielle : "C'est une proposition de TF1. Le 13 heures, c'est aussi le choix de la puissance, c'est le journal télévisé numéro un des français. C'est le journal le plus regardé par les CSP+ et les 25-49 ans en France. C’est Jean-Pierre Pernaut qui a eu l’idée de délocaliser le JT dans une école. Il voulait le faire dans une école connectée, parce qu'il estime que tout démarre de l'école."

Le choix s'est porté sur la commune de Berd'huis, intéressante à plus d'un titre. "Berd'huis se bat, et ses élus se battent, pour garder les services publics et les commerces. Elle rencontre les mêmes problèmes que la majorité des autres communes des zones rurales."

L'interview d'Emmanuel Macron sera entrecoupée de reportages. Thierry Thuillier insiste sur le côté actualité : "C'est la première fois qu'Emmanuel Macron va s'exprimer sur les sujets comme la SNCF, peut-être même sur Notre-Dame-des-Landes."

Thierry Thuillier, directeur de l’information de TF1.
Thierry Thuillier, directeur de l’information de TF1. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)