L'entretien d'Emmanuel Macron sur TF1 se déroulera dans une école de l'Orne

Jean-Pierre Pernaut interrogera le chef de l'Etat depuis la commune de Berd'huis (Orne). 

Le président de la République, Emmanuel Macron, le 5 avril 2018 à Rouen (Seine-Maritime).
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 5 avril 2018 à Rouen (Seine-Maritime). (CHRISTOPHE ENA-POOL/SIPA / AP)

Un cadre inhabituel pour un entretien présidentiel. L'interview d'Emmanuel Macron se déroulera jeudi 12 avril à Berd'huis (Orne), a annoncé TF1 dimanche 8 avril, confirmant une information du HuffPost et d'Actu.fr. "L'interview se fera dans l'école, qui sera aménagée en studio le temps du '13 heures'. Le président doit rester sur place après l'interview, à peu près une heure pour discuter", précise à franceinfo un élu local convié par la préfecture à l'événement.

Selon une porte-parole de la chaîne, c'est Jean-Pierre Pernaut qui a proposé ce dispositif inédit au président, lequel a accepté cette idée. Le choix de ce village de 1 078 habitants cadre en tout cas avec la volonté du chef de l'Etat de se débarrasser de son image de "président des villes". En 2017, au premier tour de l'élection présidentielle, c'est Marine Le Pen qui était arrivé en tête dans la commune avec 30,43% des voix. Emmanuel Macron s'était cependant imposé au second tour, avec 54,53%.

"J'espère qu'il ne vient pas les mains vides"

"Je trouve que c'est plutôt positif pour l'Orne, précise notre élu local, qui n'appartient pas au parti du président. Mais il ne faut pas que ce ne soit qu'une opération de communication. Il faut que le département puisse en bénéficier. Nous avons plus besoin d'investissements que de communication de la part du gouvernement. Parce que pour le moment, on a un peu l'impression d'être oublié par la majorité."

L'élu dit attendre des annonces de la part du président de la République. "J'espère qu'il ne vient pas les mains vides. Si ce n'est que pour redorer son blason auprès des territoires...", résume-t-il. Réponse jeudi 12 avril à 13 heures.