Médias : Hervé Mathoux tacle la LFP sur les droits du foot et répond à Pierre Ménès

écouter (8min)

Plutôt discret dans les médias, le journaliste de Canal+ a choisi franceinfo pour évoquer le contentieux autour des droits de la Ligue 1, et réagir aux critiques de son ancien acolyte du Canal Football Club.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Hervé Mathoux, journaliste à Canal + (CAPTURE D'ECRAN FRANCEINFO)

Pour cette rentrée, Canal+ a décidé de se recentrer sur deux axes : cinéma-séries et sport. Au rayon sportif, la Ligue des champions fait son grand retour sur la chaîne cryptée, ce qui permettra à Hervé Mathoux d’animer le Canal Champions Club :  "La Ligue des champions, c’est le Graal pour les joueurs, donc quand on est diffuseur de foot, c’est la compétition qu’on vise en priorité. On ne l’avait plus depuis 2016 sur Canal, elle revient en force car on a le meilleur contrat qu’on n’a jamais eu : les deux matches français principaux, mardi et mercredi, et tous les résumés. Et la possibilité de suivre tous les matchs en direct sur la plateforme MyCanal."

Si Amazon a raflé les droits de 80% du championnat de Ligue 1, c’est Canal+ qui diffusera les 20% restants, soient deux rencontres par journée. Des matches dont la chaîne voulait se débarrasser, estimant les avoir payés beaucoup trop cher. Mais la justice lui a interdit de les rendre. Pour l’instant, car des procédures judiciaires sont toujours en cours : "Canal+ n’avait plus envie de ces matches à ce prix-là. Le contentieux n’est que financier. Chacun des matches diffusés lui coûte 4 millions d’euros, alors que pour Amazon, c’est 800 000. Il y donc une iniquité de traitement que dénonce Canal", estime le journaliste.

Hervé Mathoux attaque les dirigeants de la Ligue de football professionnel (LFP) : "Imaginez que vous êtes dans une salle des ventes. Vous vous dites : je vais acheter ce tableau, j’estime qu’il vaut 4 000 euros. Et vous avez dans la pièce un gars qui lève le bras et qui fait monter le prix à 5 000, 6 000, 10 000, 30 000... Et à la fin, le gars vous dit : j’avais pas d’argent. C’est ce qu’a fait Mediapro. Ça remet en cause le prix que vous avez payé. C’est la faute de la LFP d’avoir considéré que cette vente, avec un enchérisseur qui s’est avéré faux, était encore possible. Amazon est entré avec un prix plancher, aucun acteur n’a jamais payé aussi peu."

Si Canal+ détient les droits de 20% de la L1, elle ne diffuse toutefois aucune image des matches dans le CFC ou ailleurs. Ce qui a provoqué la colère de nombreux abonnés. "C’est le contrat qui est comme ça, avance Hervé Mathoux. Il nous interdit de diffuser des extraits. La LFP a décidé de faire disparaitre toute visibilité gratuite de la moindre image de Ligue 1. Je trouve ça surprenant."

Le présentateur s’exprime par ailleurs pour la première fois sur l'affaire Pierre Ménès, son ancien collègue du CFC. Le chroniqueur a quitté la chaîne après des accusations de comportements déplacés, voire d’agressions sexuelles sur des journalistes sportives. Il a ensuite reproché à Hervé Mathoux de ne pas l’avoir soutenu : "Je comprends que Pierre soit déboussolé par ce qui lui arrive mais j’espère qu’il va se remettre en cause plutôt que d’accuser à tort et à travers. "

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Info médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.