"On ne me reprendra jamais à faire des choses comme ça", réagit le chroniqueur Pierre Ménès, accusé d'agressions sexuelles

L'une des figures les plus connues du journalisme sportif en France s'est exprimé lundi soir sur le plateau de "Touche pas à mon poste". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chroniqueur de Canal+, Pierre Ménès, le 27 mars 2016 à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

Au cœur de la polémique, Pierre Ménès a finalement réagi. Le journaliste et chroniqueur est accusé depuis dimanche d'agressions sexuelles par plusieurs de ses consœurs, dont Marie Portolano, auteur du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, diffusé sur Canal+ le même jour. Un des passages du documentaire, censuré lors de la diffusion, a été finalement diffusé lundi 22 mars dans l'émission "Touche pas à mon poste", sur C8 (une chaîne du groupe Canal+), qui recevait Pierre Ménès.

Le chroniqueur a tenté de faire acte de contrition en exprimant ses "profonds regrets", et en considérant que "tout ce qui (lui) est reproché est intolérable dans le logiciel de 2021""On ne me reprendra jamais à faire des choses comme ça", a-t-il affirmé, tout en estimant que, depuis l'émergence du mouvement "#Metoo, on ne peut plus rien dire, on ne peut plus rien faire".

Une autre journaliste victime d'un baiser forcé évoque "une humiliation"

Diffusé dimanche sur Canal+, le documentaire de Marie Portolano, ancienne journaliste maison en partance pour M6, retrace plus de 40 ans de lutte pour la parité dans ce secteur très masculin, entre regards condescendants, remarques sur le physique, voire harcèlement.

Confronté à une pluie de réactions indignées sur les réseaux sociaux, avec plus de 55 000 tweets affiliés au hashtag #PierreMenesOut (vers 22 heures), le chroniqueur a changé de ton dans la soirée. Se disant l'objet d"une "déferlante de haine", il a convenu qu'"il ne l'avait "peut-être pas volé".

Une autre vidéo montrant Pierre Ménès embrasser de force la chroniqueuse Francesca Antoniotti dans l'émission "Touche pas à mon sport" sur D8 (ex-C8), en 2016, a été exhumée. Invitée lundi soir sur le plateau de TPMP au côté de Pierre Ménès, elle a expliqué avoir vécu ce moment "comme une humiliation", plus que comme une agression sexuelle. Après la rediffusion de la séquence en question, Pierre Ménès a admis que "ces images sont scandaleuses".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canal +

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.