Info médias, France info

L’incroyable succès du magazine scientifique "Epsiloon" avant même son lancement

Déjà 28 000 préventes sur la plateforme de financement participatif Ulule. Le nouveau magazine "Epsiloon" est d'ores et déjà un succés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine \"Epsiloon\". Emmanuel Mounier, patron du groupe de presse Unique Héritage Média,propriétaire de ce magazine, également invité d\'Info médias.
Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine "Epsiloon". Emmanuel Mounier, patron du groupe de presse Unique Héritage Média,propriétaire de ce magazine, également invité d'Info médias. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Rarement un titre de presse aura suscité un tel engouement à l’annonce de sa création. Une semaine après avoir dévoilé le lancement fin juin du mensuel Epsiloon, les 28 000 abonnements sont déjà atteints, preuve de l’intérêt des Français pour la science. À l’origine de ce projet : Emmanuel Mounier, patron du groupe de presse Unique Héritage Média (UHM), déjà propriétaire de publications jeunesse (Papoum, Abricot, Le Journal de Mickey, Picsou Magazine…) et scientifiques pour les 8-25 ans (Comment ça marche, Tout comprendre junior). "À 10 ans, je lisais déjà 'Science et Vie'. Plus tard, j’ai tenté de le racheter auprès de Mondadori mais ils étaient déjà en discussions avancées avec Reworld Media, ils n’ont pas donné suite."  affirme Emmanuel Mounier. La reprise par Reworld a créé de fortes tensions au sein de la rédaction, dont le directeur Hervé Poirier a préféré partir en septembre 2020, suivi en janvier par la rédactrice en chef Mathilde Fontez puis neuf journalistes titulaires. On les retrouve tous dans l’aventure Epsiloon. "On avait parié sur l’idée qu’il y avait une demande d’actualité scientifique, note Mathilde Fontez. À cause du Covid et avant ça, du réchauffement climatique. Ces questions scientifiques ne sont plus à part. On pensait qu’il fallait proposer aux lecteurs quelque chose de plus radical, plus moderne, plus ancré dans le monde."

On sent que les lecteurs ont beaucoup d’attentes, ça met une énorme pression. Mais on est des journalistes expérimentés, on a 10, 20 ans de journalisme scientifique derrière nous.

Mathilde Fontez

à franceinfo

"On est aussi assez sereins quant à notre capacité à raconter des histoires, vérifier des infos, passer des coups de fil à des chercheurs, confie la rédactrice en chef. Et avec UHM, on a l’assurance d’avoir les moyens de produire de l’info de qualité, originale, certifiée." Dans le 1er numéro qui paraîtra fin juin, les lecteurs retrouveront une enquête sur l’adolescence universelle. Cette période de la vie ne touche pas que l’être humain, les animaux vertébrés traversent aussi cette mutation. Par exemple, les souris abusent de l’alcool et les chimpanzés sortent en bande.

Ce départ sur les chapeaux de roues, "auquel on ne s’attendait absolument pas", va permettre un développement plus rapide de la marque Epsiloon : "L’objectif est d’aller plus loin que le seul magazine. 'Epsiloon' va se déployer sur d’autres types de contenus : podcasts ou vidéos. Devant le succès de cette campagne, on va pouvoir accélérer la diversification, probablement dès cette année", se réjouit Emmanuel Mounier.

Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine \"Epsiloon\". Emmanuel Mounier, patron du groupe de presse Unique Héritage Média,propriétaire de ce magazine, également invité d\'Info médias.
Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine "Epsiloon". Emmanuel Mounier, patron du groupe de presse Unique Héritage Média,propriétaire de ce magazine, également invité d'Info médias. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)