La plateforme de podcasts Majelan arrive sur les offres Bouygues Telecom : "Ça va nous permettre de changer de dimension" , selon son président Mathieu Gallet

écouter (8min)

La plateforme de podcasts lancée en 2019 par l’ancien dirigeant de Radio France vient de nouer un partenariat avec l’opérateur aux 20 millions d’abonnés.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Mathieu Gallet, président-fondateur de la plateforme de podcasts Majelan. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Après son départ de Radio France, c’est vers le podcast que Mathieu Gallet s’est tourné, en lançant la plateforme Majelan.

Près de trois ans plus tard, la start-up, qui refuse de communiquer sur son nombres d’abonnés, s’associe à Bouygues Telecom pour que ses 1 500 contenus audio soient disponibles dans les offres de l’opérateur, via un tarif préférentiel de 3,99 euros par mois. "Cet accord va nous permettre de changer de dimension, un peu comme le streaming musical il y a une dizaine d'années. Si on se souvient de Deezer, qui avait noué un partenariat comme le nôtre avec Orange, ou de Spotify déjà avec Bouygues Telecom, on sait que le fait d'être distribué par des plateformes de télécoms permet d’apporter un nouveau public qui ne nous connaît pas forcément encore.", explique le président-fondateur de Majelan Mathieu Gallet.

"Ce partenariat ne nous prive toutefois pas de discuter avec d'autres distributeurs"

Mathieu Gallet

sur franceinfo

Ce deal est en effet le bienvenu pour Majelan, qui peine à décoller dans ce secteur ultra-concurrentiel des podcasts natifs malgré la qualité de ses programmes, dont 70% sont des exclusivités.

Après avoir démarré avec une partie gratuite, Majelan est devenu 100% payante mais n’exclut pas de revenir en arrière : "On réfléchit à peut-être ouvrir un peu la plateforme, avoir des contenus qui seraient gratuits. Quant à notre ligne éditoriale, elle est beaucoup plus grand public qu’auparavant. On a investi dans le développement personnel, dans les sujets de santé mentale, ça continue à très bien marcher mais on a décidé de rouvrir notre champ éditorial pour que vraiment tous les publics puissent se retrouver sur cette offre d'audience narratifs exclusifs. Donc, il y a des programmes pour enfants, pour les actifs, les moins actifs. C'est aujourd'hui une plateforme sur laquelle on se retrouve, on se ressemble, on se rassemble.", conclut Mathieu Gallet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.