Info médias, France info

franceinfo télé : "On doit décider qu'on peut faire des sacrifices d'audience"

Deux ans et demi après son lancement, la chaîne franceinfo tente de se démarquer de ses concurrents, quitte à y laisser une part d'audience. Le directeur de la chaîne, Alexandre Kara, était l'invité de franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le directeur de franceinfo TV dit croire au \"pluralisme, à la concurrence dans l\'information\".
Le directeur de franceinfo TV dit croire au "pluralisme, à la concurrence dans l'information". (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Nichée sur le canal 27 depuis son lancement il y a deux ans et demi, franceinfo télé tente de s'imposer parmi les autres chaînes d'info en continu. Sa part d'audience atteint 0,5% en janvier dernier (0,4% sur l'année 2018, 0,3% en 2017). Un chiffre qui la classe dernière du secteur mais qui ne constitue pas l'alpha et l'oméga pour Alexandre Kara, son directeur.

"On ne va pas forcément faire dans le sensationnalisme"

L'effet "gilet jaunes" est selon lui à relativiser, surtout pour des raisons éditoriales. "A un moment, quand on allumait la télé, on regardait une chaîne info, on avait l'impression qu'il y avait une actualité, point barre, rien d'autre", estime Alexandre Kara. "On doit décider qu'on peut faire des sacrifices d'audience, qu'on ne va pas forcément faire dans le sensationnalisme, courir après une actu hypnotique".

Ce qui fait du bien aux téléspectateurs, c'est le pluralisme, la concurrence dans l'information.

Alexandre Kara, directeur de franceinfo télé

Dans cette perspective, la chaîne vient de revoir sa grille et propose notamment Ouvrez le 1, un nouveau rendez-vous en collaboration avec l'hebdomadaire Le 1. Chaque mercredi à 22h30, l'émission traite un thème unique pendant une trentaine de minutes en compagnie d'écrivains, acteurs, historiens ou politiques à la manière d'un journal que l'on déploie.

Pour revoir l'interview en intégralité :

Le directeur de franceinfo TV dit croire au \"pluralisme, à la concurrence dans l\'information\".
Le directeur de franceinfo TV dit croire au "pluralisme, à la concurrence dans l'information". (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)