Info médias, France info

Félix Seger, co-réalisateur d'un documentaire sur François Fillon : il n'a "jamais pris la mesure" du Penelopegate

Félix Seger, co-réalisateur du documentaire "François Fillon, l’homme qui ne pouvait pas être président" sur France 5 est l'invité d'"Info médias".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Félix Seger, journaliste. 
Félix Seger, journaliste.  (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Félix Seger, coréalisateur du documentaire "C’était écrit : François Fillon, l'homme qui ne pouvait pas être président"sur France 5, a expliqué vendredi 2 février comment est né ce projet, qu'il signe avec Bruce Toussaint.

Le "secret" François Fillon

Ce doc de 90 minutes n'est pas le premier à revenir sur l"échec à la présidentielle de François Fillon, pourtant grand vainqueur de la primaire de la droite. Pour Félix Seger, l'originalité réside dans l'écriture. "C'est une vraie histoire, racontée comme un polar, avec une vraie écriture à la fois dans le générique, dans les intervenants, dans la façon dont c'est filmé et c'est raconté. C'est un vrai film." 

Le documentaire tente d'en savoir un peu plus sur la vraie nature de François Fillon. "Cela faisait 35 ans que François Fillon était dans la politique, explique Félix Seger. Et pourtant, peu de gens le connaissent, même dans son camp. C'est quelqu'un qui est très secret." C'est cette personnalité qui permet de comprendre, selon Félix Seger, pourquoi François Fillon ne pouvait pas être président : "C'est qui il est, comment il a géré la crise, comment il a géré le Penelopegate, l'affaire des costumes, toute une série de maladresses qui s'enchaînent, par sa faute."

Des chats noirs dans la galette

Le documentaire montre comment François Fillon a laissé le Penelopegate prendre le pas sur sa campagne. Il sait que le Canard enchaîné a enquêté et que l'affaire va sortir, et pourtant, il n'en parle à personne. Et la veille de la publication des premières révélations, il tire les rois avec son équipe de campagne, comme si de rien n'était. Dans le documentaire, Thierry Solère raconte : "Il coupe les galettes des rois, et toutes les fèves sont... des chats noirs. Ça m'avait frappé. A la fin de la galette, j'avais 223 SMS, tous les journalistes appelaient parce que l'alerte 'urgent' était tombée..." 

Chat noir ou pas, François Fillon pense que l'affaire va se tasser. "Il n'a jamais vraiment pris la mesure de cette affaire-là, estime Félix Seger. Pour lui, c'était quelque chose qui se faisait, quelque chose qui s'est toujours fait, et ça allait durer une journée, deux jours, une semaine et puis ça allait passer."

Félix Seger, journaliste. 
Félix Seger, journaliste.  (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)