Info médias, France info

Documentaire "10 mai 81, changer la vie ?" sur France 2 : de l’espoir aux désillusions du peuple de gauche

La journaliste Cécile Amar a recueilli des archives et des témoignages parfois inédits, à l’occasion du 40e anniversaire de l’élection de François Mitterrand.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Cécile Amar, auteure du documentaire \"10 mai 81, changer la vie\" 
Cécile Amar, auteure du documentaire "10 mai 81, changer la vie"  (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"5…4…3…2…1. François Mitterrand est élu président de la République." Ce 10 mai 1981, à 20h, Jean-Pierre Elkabbach annonce sur Antenne 2 la victoire du candidat de la gauche à l’élection présidentielle, une première sous la Ve République.

Des scènes de liesse ont lieu dans toute la France. "C’est l’une des dernières élections où il n’y avait pas encore eu de déception. Il y a un espoir, un bonheur fou", se souvient Cécile Amar, auteure du documentaire 10 mai 81, changer la vie ?, réalisé par Stéphane Benhamou et diffusé mardi 11 mai à 21h05 sur France 2.

On est allés chercher des archives à l’étranger. La télé suisse avait envoyé des documentalistes à l’époque pour sonder la France. On n’avait jamais vu leurs images

Cécile Amar

sur franceinfo

Pendant que le peuple de gauche célébrait l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand, la droite prédisait l’entrée des chars soviétiques dans Paris : "Ils ne sont jamais arrivés Place de la Concorde ! Dans la tête des électeurs de droite, les ministres communistes au gouvernement signifiaient que l’Union soviétique allait régner en France !"

Dès son entrée en fonction, le président socialiste met en œuvre ses promesses : retraite à 60 ans, 5e semaine de congés payés, augmentation des salaires, semaine de 39h. "Il a changé la vie de millions de Français par des mesures sociales très fortes faites dans les premières semaines. François Mitterrand disait souvent : 'Ce qu’on ne fait pas maintenant, on ne le fera pas'. On l’a oublié mais de mai à décembre 81, il y a vraiment beaucoup de mesures et de droits nouveaux pour les travailleurs et les Français en général, rappelle Cécile Amar. Mais en 1983, c’est le tournant de la rigueur, un terme que réfutera toujours François Mitterrand, ce qui engendrera des désillusions : "Pour une partie de la gauche, ça restera une trahison."

Cécile Amar, auteure du documentaire \"10 mai 81, changer la vie\" 
Cécile Amar, auteure du documentaire "10 mai 81, changer la vie"  (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)