Culture d'été. "Solar Power" : le troisième album folk et pop de l'artiste néo-zélandaise Lorde

écouter (3min)

"Culture d'été", c'est chaque jour le coup de cœur culturel de franceinfo. À 25 ans, la chanteuse néo-zélandaise Lorde sort son troisième album folk et pop "Solar Power" dans lequel elle revient sur l'enfant star qu'elle n'est plus, sur fond de sexisme.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chanteuse Lorde lors d'un concert à Central Park à New York, en août 2020. (ARTURO HOLMES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Dès les premières notes de l'ouverture, on se rend bien compte sur quelles étendues musicales Lorde entend faire naviguer son album. Les années 60, la musique folk et le surf californiens, avec toujours ce petit côté pop immédiat chez la Néo-Zélandaise.

Le producteur de Lana Del Rey et Taylor Swift

En cela, on décèle très vite la filiation avec Lana Del Rey, ou les derniers disques de Taylor Swift, avec en commun un producteur désormais star, Jack Antonoff. Pour autant, la jeune femme a tout imaginé elle-même de cet album, dans lequel elle interroge son statut d'enfant star, médiatisée à 16 ans sur fond de sexisme latent.

Lorde, malgré les millions de disques vendus, est une jeune femme à la tranquillité douce, aux passions simples, qui peut être dévastée par la perte de son chien, comme supprimer tous ses réseaux sociaux. 

Énergie solaire

Énergie solaire, comme le dit le titre à valeur de tube, accompagné par les chœurs de l'Américaine Phoebe Bridgers, star montante. Lorde, sur ce troisième album, a fait vœu de simplicité. Les amis, la plage, le soleil et l'insouciance déjà bien abîmée. Ainsi se présente Lorde, pas encore 25 ans, trois albums et beaucoup de choses à écrire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.