Cet article date de plus de sept ans.

"Se battre avec les moyens qu'on a, un crayon et du papier"

écouter (5min)
L'attaque contre Charlie Hebdo démontre à quel point la liberté d'expression est précieuse et fragile. Et à quel point l'hebdomadaire, en s'attaquant depuis sa création aux croyances aveugles, avait tragiquement vu juste...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Charlie Hebdo du 7 janvier © Maxppp)

Lorsqu'en 1975 François Cavanna est l'invité de la mythique emission Radioscopie de Jacques Chancel, cela fait cinq ans qu'avec ses copains, il a créé Charlie Hebdo sur les ruines d'Hara Kiri interdit par le pouvoir. Et une question du journaliste résonne partciulièrement dans la terrible actualité :

"Peut-on s'attaquer à Dieu ?"

La réponse de Cavanna est sans appel :

"Il faut s'attaquer à Dieu, c'est de ça qu'on crève ! Croire est pire que tuer"

Les évènements d'hier ont montré que croire peut aussi faire tuer.

Depuis sa création, Charlie Hebdo s'est attaqué à toutes les croyances, pas seulement religieuses, mais surtout religieuses.

En 2006, en pleine affaire des caricatures de Mahomet publiées dans un journal danois, Charlie prend la décision très controversée de les publier à son tour. Une affaire qui finit devant les tribunaux.

Sur France France Inter, Charb défend le choix de l'hebdomadaire en précisant que les caricatures ne peuvent être confondues avec des attaques contre un peuple ou contre une religion :

"On va se battre avec nos moyens, la loi française et un crayon et du papier "

précisait-il.

Un crayon et du papier pour attaquer. La loi française pour se protéger.

Malgré les risques, Charlie Hebdo ne baisse pas les bras. En 2011, après un nouveau numéro titré "Charia Hebdo" avec comme rédacteur en chef le prophète Mahomet, le siège du journal est victime d'un cocktail Molotov lancé dans la nuit. Le feu ravage les locaux, un rassemblement de soutien est organisé.

Le dessinateur Cabu est rassuré par l'ampleur de la mobilisation :

"Les idées avancent malgré tout !"

L'attaque immonde contre Charlie Hebdo démontre à quel point la liberté d'expression est précieuse et fragile. Et à quel point l'hebdomadaire, en s'attaquant depuis sa création aux croyances aveugles, avait tragiquement vu juste...

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.