Histoires d'info, France info

Quand le calembour du 1er avril devient une vraie info

Des années 1960 aux années 1980, chaque 1er avril, radio et télé rivalisent d'audace... Mais elles ignoraient que certaines des infos farfelues deviendraient de vraies infos quelques années plus tard !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un poisson photographié en avril. C\'est donc bien un poisson d\'avril.
Un poisson photographié en avril. C'est donc bien un poisson d'avril. (NOBUYUKI YOSHIKAWA/AFLO / SCORE RF / GETTY)

La plupart des fausses informations du 1er avril sont demeurées farfelues. Et c'est tant mieux. C'est par exemple, et sans ordre chronologique, cet OVNI au bois de Vincennes en 1974, le retour des Halles à Paris car les rats, n'ayant plus de nourriture, attaquaient les pneus des Parisiens en 1969, les ruines de Pompei déplacées en 1970, la vente de l'Opéra de Paris en 1962 ou encore le café offert à tous les Parisiens (on parle beaucoup de Paris à l'époque...) en 1977. Mais ce qui m'a surpris, ce sont ces informations bidons qui ne le sont pas demeurées, bidons.

1966 : le téléphone dans le métro

Tout d'abord en 1966, dans le métro parisien, l'installation du téléphone. À la télévision, une femme joue le jeu et fait croire qu'elle passe un coup de fil : "Allo, c'est toi mon chéri ? Je suis en retard, parce que ma voiture est en panne. Alors j'ai pris le métro. Et tu sais ce qu'il y a dans le métro ? Le téléphone ! C'est formidable !"

Aujourd'hui, rien que de très banal, voire pénible pour les voyageurs à qui on impose des conversations téléphoniques...

1972 : interdiction de fumer dans les lieux publics

Six ans plus tard, sur Antenne 2, une information farfelue sort au moment où 60% des Français fument, et fument partout : "Interdiction de fumer dans tous les lieux professionnels, dans les ascenseurs d'immeuble, privés ou publics, dans les halls de gare, les couloirs de métro, dans les expositions, dans les magazins, dans les cafés..."

Il faudra attendre le 1er février 2007 pour que ce qui apparaissait comme une plaisanterie pour choquer les gens deviennent une loi largement acceptée par tous.

1985 : invention du replay et de Netflix

Au milieu des années 1980, en pleines années Minitel, France 3 Caen a une idée géniale : la chaîne propose son service de télévision à la demande.

À partir de demain, grâce à Minitel, nous vous proposons une première expérience de télévision à la demande. C'est une révolution

Henri Sannier, France 3

1er avril 1985

"Désormais vous pourrez revisionner nos programmes habituels, mais surtout vous aurez tout loisir de regarder toute une série de reportages et d'émissions que nous n'avons pas le temps ou pas le loisir de diffuser: nombreux documentaires sur les mystères de la Chine, le vaudou en Afrique ou les charmes de la Thaïlande...", affirme Henri Sannier. Bref, Netflix avant l'heure !

À l’heure des Fake News, où l’on veut nous faire prendre des lanternes pour des vessies, on voit qu’avec le temps parfois les lanternes se transforment en effet en vessie !

Un poisson photographié en avril. C\'est donc bien un poisson d\'avril.
Un poisson photographié en avril. C'est donc bien un poisson d'avril. (NOBUYUKI YOSHIKAWA/AFLO / SCORE RF / GETTY)