Histoires d'info, France info

Quand la Pyramide du Louvre ne faisait pas l'unanimité

La Pyramide du Louvre retrouve une seconde jeunesse et personne ne conteste plus l'édifice de Pei. On en oublierait presque les tensions à son origine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour  le 1er mai 1985. Il y a beaucoup de monde sur l’esplanade de la Cour Napoléon. Du monde pour voir une grue et fils d’acier qui permette d’imaginer ce que sera dans quelques années la Pyramide du Louvre. Le débat s’installe rapidement…

 

-J'aime beaucoup l'audace dans l'ensemble. Le courage de l'audace...
-Ca va pas du tout dans le décor. Beaucoup trop futuriste.
-Quand elle sera sale, ça sera horrible, et malheureusement en France c'est souvent sale...

 

Longtemps refusée par l’architecte Ieoh Ming Pei, cette maquette s’est imposée pour mettre un terme à une polémique qui empoisonne ce projet architectural et mitterrandien plus d’un an, le maire du 1er arrondissement, farouchement hostile proposant même un référendum local sur le sujet. 

Ce qu’on reproche généralement c’est la proximité sur un même espace d’une architecture de style classique et néo-classique et une architecture contemporaine, en verre qui plus est. On parle même de "gadget pyramidal" dans le Figaro. On avait oublié que sous Napoléon on avait déjà envisagé de doter cette cour d’une pyramide. Ce que l'on reproche aussi, c'est l'installation de grandes galeries, avec des commerces.

Certains parlent de Luna Park pour qualifier le nouveau Louvre…

Mais, François Mitterrand résiste, notamment face à Jacques Chirac qui avait soutenu le projet en tant que maire de Paris et qui se montre nettement plus réticent une fois premier ministre. Le ministre de l’Economie et des finances Edouard Balladur qui occupe l’aile Richelieu, refuse de quitter les lieux.

Mais la Pyramide peut être construite et en mars 1988, le président de la République l’inaugure avec satisfaction :

 

"Belle oeuvre qui s'ajoute déjà à notre horizon parisien et français. Qu s'inscrit dans notre histoire. Et sans aucune contradiction avec l'histoire qui l'a précédée et qui nous entoure. Il appartiendra désormais aux visiteurs d'en dire ce qu'ils en pensent."

 

Le ministère de l’économie et des finances déménagera en 1989, permettant au Grand Louvre de finir sa mue. Une mue qui fait aujourd’hui l’unanimité, et qui a permis une explosion du nombre de visiteurs. Ils étaient moins de trois millions avant la Pyramide, six millions dix ans plus tard, et neuf millions aujourd’hui.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)