Cet article date de plus de sept ans.

Le trésor nazi a été découvert...en avril 1945

écouter (3min)
Alors que le mythe du trésor nazi fait à nouveau parler de lui, revenons en avril 1945 quand les soldats américains tombèrent sur plus de 200 tonnes d'or...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Retour  le 8 avril 1945, à 300 km au sud de Berlin, dans la ville allemande de Merkers. Les soldats américains du 358ème Régiment d’infanterie de la 3ème armée du Général Patton sont entrés dans la ville quatre jours plus tôt. Des prisonniers polonais et français leur ont appris qu’ils ont dû cacher dans une mine de sel de la ville des tas de coffres, de sacs, de caisses...Bref, de quoi piquer la curiosité des GI's.

A 800 mètres sous le niveau du sol, après avoir découvert 550 sacs pleins de Reichmark, ils pénètrent le lendemain dans une autre salle et tombent nez à nez avec un trésor…

Un véritable trésor

Il s’agit de 8527 lingots d’or, en grande partie l'or des banques centrales des pays vaincus, mais aussi de nombreuses pièces d’or, et des sacs bourrés de dents en or, d'alliances... représentant au total 220 tonnes d’or.

Mais cet or transporté en toute hâte ici depuis la Reichsbank après les bombardements subis par Berlin durant le mois de février précédent, ne constitue qu’une petite partie de l’or volé par les nazis depuis cinq ans, la plus grande partie a été dépensée et une bonne partie se trouve dans les caisses de la Banque nationale suisse.

Quant aux œuvres d’art, elles étaient peut-être déjà là, les nazis ayant décidé dès la fin de l’année 1944 de les conserver dans les mines de sel, à l’humidité faible et constante.

En tout cas, et si l’on s’en tient à l’or, le véritable trésor nazi a été découvert, ici à Merkers en avril 1945.

 

L'or mis en sécurité puis rendu aux Etats pillés

En quelques jours, une soixantaine de camions transfère ce trésor à Francfort. Pas question qu’il ne tombe entre les mains de l’armée rouge…, la guerre n’était pas encore fini que déjà la guerre froide s’engageait.

En septembre 1946, l’or est confié à une commission internationale nommée Tripartite composée des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France a pour tâche de restituer l’or volé à chaque pays pillé.  

Mais l’or des particuliers, notamment des victimes juives ne sera pas concerné avant les années 1990.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.