Cet article date de plus de trois ans.

Histoires d'info. Aretha Franklin à l'Olympia en 1968

écouter (4min)

La chanteuse soul s'est éteinte jeudi à Detroit aux Etats-Unis à l'âge de 76 ans. Elle avait annoncé la fin de sa carrière en 2017. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La chanteuse Aretha Franklin au Madison Square Garden à New-York, le 28 juin 1968. (WALTER IOOSS JR / HULTON ARCHIVE / GETTYIMAGES)

C'est en 1968 qu'Aretha Franklin pose pour la première fois le pied en France (et en Europe) pour une tournée. Dans la foulée de sa signature chez Atlantic l'année précédente et de son premier tube mondial, Respect, celle qu'on appelle pas encore la "Reine de la Soul" se produit à l'Olympia le 6 mai 1968, non loin d'un Quartier Latin déjà bouillonnant. 

Aretha bénéficie déjà d'un solide succès en France qui lui permet de remplir l'Olympia lors des deux concerts organisés le même jour. Un lundi, le jour de Musicorama, les concerts organisés par Europe 1. Quelques semaines plus tard, sortira d'ailleurs l'album live Aretha in Paris.

La chanteuse fait un triomphe en France

La presse accueille avec enthousiasme ce premier concert parisien. Lucien Malson dans Le Monde  salue "un mélange réjouissant de chants et de danses, de musique et de spectacle. évoque" : "Tant de force et tant de grâce alliées font merveille". Kurt Mohr, la plume rythm & blues de Rock & Folk et grand passeur de la musique noire américaine en France, s'emballe : "Ce que nous avons entendu avec Aretha Franklin, ce n'est pas seulement l'une des plus grandes voix de ces cinquante dernières années, mais une artiste au sommet de sa forme. Ce n'est pas dans 10 ou 20 ans qu'il faudra se réveiller pour la découvrir, mais maintenant !" Elle reviendra triompher à l'Olympia en 1971, et ce malgré une presse presque silencieuse. Elle avait déjà un public qui lui vouait un culte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire d'info

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.