Histoires d'info, France info

Al Gore se prive de Bill Clinton... et perd la présidentielle (2000)

Aujourd'hui, Hillary Clinton et Barack Obama vont pour la première fois être en campagne ensemble pour le compte de la première. Al Gore avait fait un autre choix en 2000.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour au tout début de l’année 1999. Le président américain Bill Clinton a écourté ses vacances pour préparer sa défense en vue du procès en destitution qui fait suite à l’affaire Lewinsky.

Mais c’est aussi le moment où l’on se prépare à sa succession. Pierre-Yves Duga, le 2 janvier 1999 :

 

"En déposant son dossier de candidature auprès da la Commission électorale, Al Gore a fait le premier pas vers la candidature. Mais Al Gore n'est pas pressé de remplacer son ami Bill Clinton. Il continue d'ailleurs de le défendre publiquement à chaque occasion."

 

Aucune surprise là-dedans. Ni dans le fait qu’Al Gore soit candidat à la présidence, ni dans le fait que le vice-président soutienne publiquement celui avec qui il cohabite à la Maison-Blanche depuis 1993. Evidemment Al Gore sait très bien que si Bill Clinton était destitué, il finirait comme la Constitution l’impose ce mandat mais qu’il n’aurait aucune chance en 2000. Mais une fois sécurisé l’avenir de Clinton, Al Gore fait le choix de s’éloigner de Bill Clinton. Parce qu’Al Gore n’a jamais supporté ses mensonges, particulièrement durant l’affaire Lewinsky, parce qu’il lui reproche aussi de ne jamais s’être excusé auprès de lui, et parce qu’il pense que faire appel à Clinton dans sa campagne lui portera préjudice, Al Gore se passe d’un ancien président pourtant encore populaire, il dépasse encore les 60% d’opinions favorables…

Le choix d’Al Gore est surprenant. Il pèse même très lourd lorsqu’il s’agit de dollars, de financement de campagne. Mi-août se tient la convention démocrate à Los Angeles. Les Clinton sont là, Bill fait un grand discours, mais au fond les Clinton sont là pour autre chose. France 2, Journal de 13h:

"Le couple Clinton s'est rendu à Los Angeles, non pas pour soutenir Al Gore à la Convention, mais plutôt pour aller à la chasse aux dollars destinés à financer la campagne d'Hillary  qui brigue le poste de sénateur de New York..."

Les Clinton sont très doués pour lever des fonds, mais en 2000, ils le font essentiellement pour Hillary. Quelques mois plus tard, il ne manquera que quelques voix à Al Gore pour l’emporter sans contestations possibles. Et tout le monde s’accorde à penser que ces quelques voix auraient pu être apportées par Bill Clinton.

16 ans plus tard, il ne viendrait pas à l’idée des Clinton de se passer de Barack Obama.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)