Tyrese, 18 ans : "Emmanuel Macron et Marine Le Pen, c'est basique, il n'y a rien de nouveau pour la France"

écouter (3min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-30 ans. Lundi 18 avril, rencontre avec Tyrese, 18 ans, lycéen à Meaux, en Seine-et-Marne.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tyrese, 18 ans, lycéen à Meaux (Seine-et-Marne) (MANON MELLA / FRANCEINFO)

A moins d'une semaine du second tour de l'élection présidentielle, nous sommes ce lundi à Meaux, en Seine-et-Marne, où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête avec 37,5% des voix. Tyrese, 18 ans, est lycéen. Au premier tour de l'élection présidentielle, il a voté pour le candidat La France Insoumise. Au second, il hésite entre l’abstention et Emmanuel Macron.

"Voter au second tour, ça ne m'intéresse plus tant que ça"

"J'ai voté pour Jean-Luc Mélenchon car j'aimais bien son programme", explique Tyrese, qui a donc voté pour la toute première fois, le 10 avril. Le jeune primo-votant regrette le taux d'abstention qu'il y a eu au premier tour (26%). "Si tout le monde avait voté je pense que Mélenchon aurait pu passer", ajoute-t-il.

Tyrese n'est pas étonné par l'affiche du second tour : "Emmanuel Macron et Marine Le Pen, c'est basique. Il n'y a rien de nouveau pour la France." Persuadé qu'Emmanuel Macron remportera l'élection, Tyrese n'est pas sûr de se déplacer au bureau de vote. "Voter au second tour, ça ne m'intéresse plus tant que ça. Dans tous les cas c'est Emmanuel Macron qui va passer", estime-t-il.

>> Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron en tête devant Marine Le Pen, selon notre baromètre à huit jours du second tour

Tyrese dit qu'il restera tout de même attentif aux sondages, notamment si l'écart entre les deux candidats est serré. "Si Emmanuel Macron a une chance de gagner alors je voterai pour lui, mais je ne voterai pas pour Marine Le Pen." 

Je préfère voter pour Macron, c'est plus un programme qui m'intéresse.

Tyrese, 18 ans

Tyrese se dit malgré tout fier d'avoir voté dimanche 10 avril : "Tout le monde a son importance. Ce que disent les gens a son importance pour la France. Je suis content que Jean-Luc Mélenchon soit arrivé troisième. Il aurait pu faire mieux mais c'est pas grave", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.