franceinfo seniors, France info

franceinfo seniors. "Oldyssey" donne la parole aux anciens du monde entier, Julia et Clément font étape au Japon.

Julia et Clément ont décidé de partir à la rencontre des anciens, partout dans le monde. Leur projet, Oldyssey, s'intéresse à un monde en pleine transition démographique.

Un \"ancien\" au chien
Un "ancien" au chien (OLDYSSEY)

Aujourd'hui Oldyssey s'arrête au Japon. Julia et Clément ont décidé de partir à la rencontre des anciens, partout dans le monde.

Le Japon est, comme tous les autres pays du monde, confronté au vieillissement de sa population, c’est le pays qui compte le plus de centenaires. 25% de sa population à plus de 65 ans. Aujourd’hui, des ingénieurs s’échinent à inventer des machines capables de prendre en charge cette population, au point que certains se voient déjà en pionniers d’une nouvelle révolution industrielle.

- robots à la maison,
- dans les hôpitaux,
- dans les transports.

Mais l’autre face de ce vieillissement est la pauvreté de ces personnes âgées. Les retraites sont si minces qu’elles obligent à travailler et ceux qui n’ont plus rien préfèrent parfois la prison à la vie dans la rue.

Le Japon est autant développé que la France

Nous n’avons pas retrouvé le même principe de précaution. In fine, ça amène à la création de lieux de vie qui sont épanouissants pour les personnes âgées, parce qu’on se permet beaucoup de choses

Clément, reporter Oldyssey

Planète Géo a consacré un article sur le vieillissement de la population au Japon

Ce qui nous a aussi marqué au Japon et qui est certainement propre à ce pays, c’est la manière dont les Japonais peuvent se mobiliser quand ils croient en une méthode qui fait ses preuves

Julia, reporter Oldyssey

Les anciens au Japon travaillent longtemps

D'abord ils travaillent pour être considérés comme utiles à la société et puis beaucoup travaillent parce qu’ils n’ont pas le choix, leur retraite étant trop faible ! Les entreprises de plus de 30 employés sont obligées d'embaucher en priorité leurs anciens salariés de plus de 60 ans.

Dans la banlieue de Tokyo, Torigai, même atteint de démence, fait tout pour continuer à se sentir utile dans sa communauté. Trois jours par semaine, il se rend au centre où on lui propose un petit travail :

- laver des voitures dans le garage Honda du coin
- distribuer le journal de la petite ville de Machida.

La rémunération est symbolique. Cette initiative montre que, même "malades", les personnes âgées veulent continuer à se sentir utiles au sein de la société. 

Un \"ancien\" au chien
Un "ancien" au chien (OLDYSSEY)