France Info numérique, France info

Un ferry grec à la place de l'hémicycle : le refuge surprenant du Parlement libyen

L'exil des députés qui fuient la guerre civile, #‎BringBackOurGirls‬ recyclé pour la présidentielle au Nigéria et la propagande des indépendantistes ukrainiens pour l'indépendance de l'Écosse.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le drapeau libyen dans les rues de Tripoli © Maxppp)

Fuyant la capitale, Tripoli, et la guerre civile, les députés libyens ont loué un ferry grec au large de Tobrouk, une petite ville à l'est du pays à proximité de la frontière avec l'Egypte. Un refuge surprenant qui transporte habituellement des voitures de la Grèce vers l'Italie, précise l'envoyé du quotidien britannique The Guardian sur place. 

Alors qu'à Tripoli, une autre assemblée nationale contrôlée par les islamistes a pris ses quartiers, ces députés sans hémicycle fixe continuent de se réunir et de discuter des affaires du pays. Ils ont ainsi voté lundi une nouvelle loi anti-terroriste.

Quand #‎BringBackOurGirls devient #BringBackGoodluck2015‎

L'équipe de campagne de l'actuel président nigérian Goodluck Jonathan de l'année pour appuyer la réélection de son candidat.

Un choix immédiatement critiqué par les internautes nigérians : les 200 jeunes filles enlevées par la secte Boko Haram n'ont pas encore été libérées et le président a été régulièrement pointé du doigt pour son implication jugée insuffisante dans le dossier. Il a depuis assuré que les affiches allaient être retirées des rues de la capitale Abuja.

Écosse, Ukraine, même combat : les indépendantistes pro-Russie militent pour l'indépendance de l'Écosse

Sur Twitter, les partisans de la sécession de l'Ukraine affichent leur soutien pour le "oui" au référendum sur l'indépendance de l'Écosse qui se tiendra le jeudi 18 septembre.

Pour eux, comme une partie de l'Ukraine qui veut devenir indépendante pour rejoindre Moscou, l'Écosse doit se libérer du joug britannique. Ils n'hésitent pas à publier des photo-montages montrant des commandants militaires rebelles en kilt, la tenue traditionnelle écossaise ou sous les traits de soldats de l'armée de William Wallace, cet Écossais qui se soulève contre les Anglais au 13ème siécle et interprété par Mel Gibson dans le film "Braveheart".

Ou cette fausse conversation entre Elizabeth II et Barack Obama. La reine britannique demande au président américain de "l'aider à calmer l'Ecosse et d'accuser le pays d'être un régime dictatorial et sanguinaire" (comme ce que font les Etats-Unis au sujet de la Russie sur le dossier ukrainien, dixit les indépendantistes), ce à quoi Barack Obama répond "qu'il n'accusera l'Écosse de rien si le pays n'a pas de pétrole". 

Certains diffusent également ce clip russe du début des années 1990, "London Goodbye".

 Des hommes politiques russes affichent également leur soutien comme Konstantin Rykov, ce député de la Douma appartenant au parti présidentiel . Il s'appellera Konstantin MacRykov jusqu'au 18 septembre. 

(Konstantin Rykov devient Konstantin McRykov © Capture d'écran du compte Twitter du député russe Konstantin Rykov)
(Le drapeau libyen dans les rues de Tripoli © Maxppp)