France Info numérique, France info

Manning gagne son bras de fer face à l'armée

La "taupe" de WikiLeaks, à l'origine de la fuite de centaines de milliers de documents sur les opérations américaines en Irak, actuellement emprisonné, se battait pour avoir le droit de changer de sexe.

(Cette photo de Manning, datée de 2010, a été présentée lors de son procès © REUTERS/U.S. Army)

 C'est une victoire, et pas des moindres, pour Chelsea Manning. Le soldat, condamné à 35 ans de prison pour sa responsabilité dans la fuite de 700.000 documents sur les opérations américaines en Irak, transmises au célèbre site WikiLeaks de Julian Assange, se battait depuis septembre avec le Pentagone pour faire accepter sa décision de devenir une femme.

Celle qui s'appelait encore Bradley au moment de l'éclatement de l'affaire - son prénom a été légalement changé en avril dernier - n'attendait plus qu'une chose pour pouvoir entamer sa transistion sexuelle : que l'on veuille bien lui donner accès aux traitements hormonaux nécessaires. Ce que l'armée, qui la détient au Kansas, refusait jusqu'ici, les personnes transgenres n'ayant pas le droit d'intégrer l'uniforme.

Finalement, après six mois de bataille, USA Today révèlait aujourd'hui que le commandement militaire avait cédé, et accédait à sa requête. Les traitement devraient lui être administrés. Par contre, le mémo officialisant la décision précise que le soldat Manning n'aura pas l'autorisation d'utiliser de soins capillaires féminins. Allez comprendre...

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué les inévitables Victoires de la Musique et notamment la grogne, sur Twitter, , ulcérés de ne pas voir leur chouchou faire partie des nommés 2014; la très chouette Daft Punk Konsole permettant de rejouer à l'infini leur tube Harder Better Faster Stronger ; les dernières nouvelles du candidat FN désinvesti par le parti après son tweet pétainiste et les nombreux détournements de l'affiche polémique de la police municipale de Béziers qui pullulent, au dessus desquels flotte tel un étendard ce merveilleux papier du Gorafi

(Cette photo de Manning, datée de 2010, a été présentée lors de son procès © REUTERS/U.S. Army)