France Info numérique, France info

"Appel à la démission du député Thomas Thévenoud": la pétition virale d'un militant UMP

Plus de 60.000 signatures récoltées en quelques heures, une nouveau conflit de noms de médias à Lyon, la tournée de rédemption du loup de Wall Street et une "police de la charia" en Allemagne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La pétition "Appel à la démission de Thomas Thévenoud de son mandat de député" a recueilli plus de 60.000 signatures en quelques heures © Capture d'écran de la pétition mise en ligne sur la plateforme Change.org)

L’ancien secrétaire d’Etat au commerce extérieur et au Tourisme Thomas Thévenoud quitte le PS mais veut conserver son fauteuil de député. Pendant ce temps, une pétition appellant à sa démission de son mandat de député de Saône-et-Loire a recueilli plus de 60.000 signatures en quelques heures.

La pétition diffusée vendredi sur la plateforme en ligne Change.org a été lancée par un étudiant en droit et militant UMP . "Il est de ceux qui écoeurent les français de la politique; il est de ceux qui démoralisent le pays; il est de ceux qui alimentent les populismes" , écrit-il.

Comment expliquer cette envolée de signatures?

Dans la journée, les utilisateurs de cette plateforme - plus de 3 millions en France - ont reçu comme d'habitude un mail recensant des pétitions populaires et récemment mises en ligne. Parmi les suggestions, celle appellant à la démission de Thomas Thévenoud. C'est une des raisons qui pourrait expliquer la viralité de cette pétition, qui reste néanmoins encore loin des pétitions à fort succès comme celles appelant à la fin de l'exclusion des homosexuels du dong de sang ou à la solidarité avec les 200 lycéennes nigérianes enlevées par Boko Haram.

Un combat de Lyonnes

A Lyon, un webmagazine qui couvre l'actualité d'artistes et d'entrepreneurs de la métropole a reçu une mise en demeure d'un autre magazine lyonnais, Lyon Capitale. Le motif? "Lyonnes" était le nom de leur ancien supplément mode datant d'il y a quelques années. 

Les trois jeunes créatrices de "Lyonnes" ont reçu un courrier datant de juillet leur demander de "céder à titre gracieux" leur nom de domaine. Sur Facebook, elles ont informé leurs lecteurs qu'aucun nouveau portrait ne sera publié tant que Lyonnes n'aura pas décidé des suites judiciaires ou non de cette affaire.

Une affaire qui ressemble étrangement à cette de la blogueuse The Parisienne assignée en justice il y a quelques mois par le quotidien "Le Parisien". Sur Twitter, le hashtag #jesuisparisienne a inspiré un nouvel hashtag propre à l'histoire lyonnaise, A la différence de la blogueuse parisienne, les jeunes Lyonnaises préfèrent rester discrètes pour l'instant afin d'éviter le bad buzz. 

Le Loup de Wall Street part en tournée

Une tournée de la rédemption pour l'ancien trader véreux qui a passé 2 années sous les verrous. Jordan Belfort, dont les mémoires ont inspiré le film de Martin Scorsese avec Leonardo Di Caprio, enchaînera les conférences où il parlera de son passé et de sa vie actuelle.

La première aura lieu en Floride le 15 septembre, nous apprend le Tampa Bay Times. L'homme âgé de 52 ans se vantait déjà il y a quelques mois d'avoir accumulé 100 millions de dollars en un an - soit 775.000 euros - grâce aux ventes de son livre, aux recettes commerciales du film et à des conférences chèrement payées par des grandes entreprises.

Une "police de la charia" en Allemagne

Reconnaissables à leurs vestes oranges fluorescentes où est écrit "Police de la charia", ils sont une dizaine à patrouiller le soir dans les rues de Wuppertal en Rhénanie allemande. La patrouille, explique le site de la Deutsche Welle, est à la recherche  de musulmans devant des salles de jeux ou des discothèques pour leur rappeller que l'alcool et les jeux d'argent sont interdits dans l'islam.

Inquiètes, les autorités locales ont déjà interpellés certains membres de cette "police de la charia" mais peuvent au mieux porter plainte pour perturbation à l'ordre public. Des politiques allemands ont d'ors et déjà appelé à un durcissement de la loi pour lutter contre la propagande islamiste.

(La pétition "Appel à la démission de Thomas Thévenoud de son mandat de député" a recueilli plus de 60.000 signatures en quelques heures © Capture d'écran de la pétition mise en ligne sur la plateforme Change.org)