franceinfo junior , France info

franceinfo junior. Pourquoi les États-Unis veulent construire un mur à la frontière avec le Mexique ?

Alors que le "shutdown" a atteint un niveau historique, franceinfo junior s'interroge sur la construction du mur sur la frontière entre les États-Unis et et le Mexique. Pour répondre aux questions de collégiennes : Jean-Eric Branaa, maître de conférences à l'Université Paris 2 et chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La frontière entre les USA et le Mexique à Calexico (Californie).
La frontière entre les USA et le Mexique à Calexico (Californie). (MARK RALSTON / AFP)

Une administration bloquée depuis plus de trois semaines, c'est historique. C'est ce que l'on appelle le "shutdown" aux États-Unis. Depuis le 22 décembre, ce sont environ 800 000 employés fédéraux qui ne sont plus payés. Cette paralysie de l'administration fédérale perdure parce que Donald Trump ne parvient pas à obtenir l'appui des démocrates pour construire le mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Pourtant, jeudi 10 janvier, en visite à McAllen, ville frontalière texane, le président américain Donald Trump a continué à défendre son projet de mur.

Mais pourquoi veut-il faire ce mur ? Qui sont les migrants qui veulent passer la frontière ? Au micro de franceinfo junior, trois collégiennes de Longvic (Côte-d'Or) interviewent Jean-Eric Branaa, maître de conférences à l'Université Paris 2 et chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques.

Charlotte se lance pour la première question : "Pourquoi Donald Trump veut faire le mur ?" Le spécialiste lui répond : "Il veut faire un mur parce qu'il y a une immigration qu'on ne contrôle pas, des gens qui passent d'Amérique du Sud vers les États-Unis. Il pense qu'en construisant un mur, on empêchera les gens de traverser et venir aux États-Unis." Actuellement, le mur est déjà long de 930 km, explique le spécialiste, mais les 3 201 kms de la frontière vont-ils entièrement être recouverts par un mur ? La question se pose, nous raconte l'invité du jour de franceinfo junior, car ce projet demande "de l'argent, du temps... il y a des terres où on ne peut pas construire un mur."

Leela voudrait savoir si ce projet a été voté par les citoyens. "Il a été voté à plusieurs reprises" par le Congrès (les représentants du peuple), explique Jean-Eric Branaa, dès 2002 et donc sous d'autres présidents que Donald Trump. Mais ce dernier "en a fait une affaire d'État, l'affaire principale de son élection. Ça a été pris comme un rejet des Mexicains en particulier (...) et ce n'est vraiment pas passé. C'est le symbole qui fait qu'il y a un blocage politique qui est apparu." 

13 000 enfants dans des centres

"D’où viennent majoritairement les migrants ?" s'interroge Fiona. Aux États-Unis, ils viennent principalement d'Asie, d'Amérique du Sud (Mexique, Guatemala, Honduras...). Leela reprend la parole : "Sur tous les migrants, combien sont des enfants ?" Jean-Eric Branaa lui répond : "C'est vrai qu'on parle assez peu des enfants.Pourtant ils sont très nombreux. Dans les centres de rétention, ils sont environ 13 000, en attente qu'on règle leur sort ou qui sont dans des foyers ou des familles. Quand ils sont trop petits, on ne les garde pas en centre de rétention. On en a beaucoup parlé en juin parce qu'il y en a qui étaient séparés de leurs familles, environ 400 enfants séparés de leur famille." 

► Vous pouvez écouter sur cette page l'émission franceinfo junior du jour en entier et toutes les questions de Leela, Fiona et Charlotte, élèves en cinquième. Pour leur répondre : Jean-Eric Branaa, maître de conférences à l'Université Paris 2 et chercheur à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques.

La frontière entre les USA et le Mexique à Calexico (Californie).
La frontière entre les USA et le Mexique à Calexico (Californie). (MARK RALSTON / AFP)