franceinfo junior , France info

franceinfo junior. Comment sont accueillis les élèves handicapés à l'école ?

Alors que certains élèves n'ont pas eu d'accompagnement pour cette rentrée, les petits journalistes de franceinfo junior posent leurs questions sur l'accueil à l'école des enfants handicapés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une élève handicapée arrive dans son école.
Une élève handicapée arrive dans son école. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Le président Emmanuel Macron et le gouvernement ont fait de l'accueil des élèves handicapés l'une de leurs priorités pour cette nouvelle rentrée. Pourtant, sur les 164 000 élèves handicapés ayant besoin de soutien, 2 % d'entre eux n'avait pas d'accompagnement lors de cette rentrée, soit un peu plus de 3 000 enfants. "Dans 98 % des cas, les demandes d'accompagnement d'élèves en situation de handicap ont été pourvues dans les premiers jours de la rentrée", a détaillé le ministère de l'Education nationale dans un communiqué. L'association Collectif citoyen handicapé évoque quant à elle 3 500 enfants sans AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire). Ce collectif doit être reçu ce jeudi au ministère de la Santé et à l'Élysée pour aborder le sujet.

Fin août, plusieurs mesures avaient pourtant été annoncées par le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, pour favoriser l'accueil des élèves handicapés. Selon le ministère de l'Education, "8 068 équivalents temps plein supplémentaires" ont par exemple été déployés en 2017, pour l'accompagnement des élèves handicapés. Au total, près de 80 000 personnes doivent accompagner les 124 000 élèves ayant un besoin de soutien. Le gouvernement actuel poursuit notamment le plan engagé démarré sous le quinquennat de François Hollande, visant à pour pérenniser le statut des accompagnants.

Davantage d'élèves handicapés à l'école

Depuis la loi de 2005 qui garantit le droit à une scolarisation pour les enfants et les jeunes handicapés, le nombre d'élèves pris en charge ne cesse d'augmenter. Entre 2004 et 2014, le nombre d'élèves handicapés accueillis en milieu ordinaire a presque doublé. Pour l'année 2016-2017, 300 815 élèves handicapés étaient scolarisés dans des écoles et établissements publics et privés en France, un chiffre en augmentation de 7,5 % comparé à l'année précédente. Près de 164 000 élèves doivent être accompagnés par des auxiliaires, soit 12 % de plus qu'en 2016.

Mais un manque de moyens ?

Parents et associations s'inquiètent du manque de moyens et d'AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) pour accompagner ces élèves en milieu ordinaire (école, collège, lycée...) ou du manque de places dans des établissements spécialisés. Lors de cette rentrée, l'Unapei (association de personnes handicapées mentales et leurs familles) a exprimé sa préoccupation devant l'incertitude liée à la réduction des emplois aidés. L'association a rappelé que ces personnes sont "indispensables" pour l'accompagnement à l'école des élèves handicapés. Un collectif a lancé un appel à mobilisation le 18 septembre pour demander une meilleure scolarisation des élèves handicapés. Des associations ont aussi démarré une initiative sur les réseaux sociaux pour alerter l'opinion et le président de la République : elles demandent aux parents de poster une photo de leur enfant qui est déscolarisé faute de prise en charge et d'AVS. 

Au micro de franceinfo junior, des élèves de CM2 posent leurs questions à ce sujet à Marie-Jeanne Braustein, vice-présidente  de la FNASEPH (Fédération Nationale des Associations au Service des Élèves Présentant une Situation de Handicap).

En partenariat avec le magazine d\'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com.
En partenariat avec le magazine d'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com. (franceinfo junior)

Réécoutez les sujets de la semaine sur franceinfo junior

► Lundi 18 septembre, comment les mots peuvent blesser les enfants ?

► Mardi 19 septembre, pourquoi la Corée du Nord envoie des missiles

► Mercredi 20 septembre, pourquoi des manifestations contre la réforme du code du travail ?



Une élève handicapée arrive dans son école.
Une élève handicapée arrive dans son école. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)