franceinfo golf, France info

franceinfo golf. Record en vue pour le Tigre

En remportant le Masters d'Augusta dimanche dernier, 14 avril 2019, onze ans après son dernier succès en grand chelem, Tiger Woods a repris sa marche en avant dans sa quête du record de 18 titres de son illustre aîné, Jack Nicklaus.

Tiger Woods, après sa victoire au master d\'Augusta (Etats-Unis), le 14 avril 2019.
Tiger Woods, après sa victoire au master d'Augusta (Etats-Unis), le 14 avril 2019. (KEVIN C. COX / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Tiger Woods a tourné la page de ses ennuis personnels, de ses problèmes physiques qui ont bien failli le pousser à la retraite. Il pointe aujourd'hui au sixième rang du classement mondial.

La célébration, de Tiger Woods sur le trou numéro 18, à Augusta dimanche 14 avril, sa joie intense partagée avec sa mère, ses deux enfants, les hommages unanimes des commentateurs, des joueurs, resteront gravés dans les mémoires. Il faut dire qu'à 43 ans, le Tigre a sans doute signé au Masters d'Augusta le plus grand retour au plus haut niveau de l'histoire du sport, au point de relancer les paris sur sa capacité à aller chercher le fameux record de 18 victoires en grand chelem de Jack Nicklaus.

Il en gagnera encore

Interrogé sur la question, Tiger Woods s'est déclaré déjà heureux d'être à 15 tournois une fois sa victoire scellée, sans vraiment vouloir se projeter.

Mais de nombreux observateurs, des joueurs professionnels comme Grégory Havret, deuxième de l'US Open 2010 et dernier français à avoir partagé une partie avec lui, le pensent capable de poursuivre sur sa lancée.

"Je pense qu'il peut clairement, vu ce qu'il vient de montrer, ajouter quelques tournois du grand chelem à son palmarès. Il lui reste de grandes années de performances s'il reste aussi motivé que cela et si son physique suit. Car il a quand même subit pas mal d'opérations. Il a eu des complications au niveau personnel. Si ça tient et qu'il a cette envie et cette soif de record, il en gagnera encore."

 Jack Nicklaus, vainqueur de son dernier grand chelem à 46 ans, a lui même estimé que Tiger Woods pouvait continuer 10 ans comme ça, c'est-à-dire jusqu'à ses 53 ans.

Redevenir numéro 1 mondial est possible

Les deux prochains majeurs, l'USPGA à Bethpage, près de New York, dans un peu moins d'un mois et l'US Open à Peeble Beach sur la côte ouest en juin, sur deux parcours où il s'est déjà imposé, sont faits pour lui, n'en déplaise à tous ceux qui l'avaient enterré sportivement après sa quatrième opération au dos, quand il souffrait le martyr pour se lever le matin, une fois repoussé au-delà de la 1 000e place mondiale, il y a presque deux ans.

Parmi ses soutiens inconditionnels, un autre pro français, Romain Langasque qui a joué le Masters en 2016.

"Depuis qu'il n'a plus ses blessures, il est redevenu le Tiger d'avant. Il sait comment s'entraîner et il a toutes les armes pour réussir. Je pense que l'âge n'est pas un problème et qu'il a encore de belles années devant lui. On verra comment ça évolue mais redevenir numéro 1 mondial je pense que c'est possible. Cette victoire lui a redonné de la confiance et il sait qu'il est capable de battre les petits jeunes qui montent et pour lui c'est énorme."


La légende Tiger Woods qui est resté 683 semaines numéro 1 mondial, de 1997 à 2010, est de nouveau en marche. L'américain recevra prochainement la médaille de la Liberté, plus haute distinction civile aux Etats-Unis décernée par le président Donald Trump.

Tiger Woods, après sa victoire au master d\'Augusta (Etats-Unis), le 14 avril 2019.
Tiger Woods, après sa victoire au master d'Augusta (Etats-Unis), le 14 avril 2019. (KEVIN C. COX / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)