Cet article date de plus de six ans.

franceinfo golf. Alexander Lévy, membre du top 50

En remportant la semaine dernière le cinquième succès de sa carrière sur le tour européen, Alexander Lévy a entretenu l’espoir de voir un français participer à la Ryder Cup en septembre, le traditionnel affrontement bisannuel entre les Etats-Unis et l’Europe qui se déroulera à Saint-Quentin-en-Yvelines. 

Article rédigé par franceinfo, Fabrice Rigobert
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Alexander Lévy lors de sa victoire à l'Open de Chine. (European Tour via Twitter)

Alexander Lévy qui a remporté la semaine dernière le cinquième succès de sa carrière sur le tour européen, a entretenu l’espoir de voir un français participer à la Ryder Cup en septembre, qui se déroulera à Saint-Quentin-en-Yvelines. Le lauréat du Tournoi Hassan II vient d’intégrer le prestigieux top 50 mondial.

Thomas Björn le capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup, qui prépare le match contre les Etats-Unis en septembre à Saint-Quentin-en-Yvelines s’est lui-même fendu d’un tweet de félicitations pour saluer la performance d’Alexander Lévy au Maroc. Avec cette victoire le français est remonté à la 9e place du classement qualificatif pour la Ryder qui permettra aux huit premiers d’accéder directement à l’épreuve. Une bonne nouvelle au moment où l’on a appris que Victor Dubuisson ne pourrait jouer sa chance, contraint de subir une opération chirurgicale pour soigner un problème d’oreille interne.
À 27 ans Alexander Lévy est passé de la 66e à la 47e place mondiale et il garde toutes ses chances de participer au rendez-vous de septembre.

Alexander Lévy en Chine (TWITTER / FRANCETV INFO)

Lévy bénéficie de l'expérience de joueurs de classe mondiale

 Pour Christophe Muniésa, directeur technique national de la fédération française de golf, Alexander Lévy récolte les fruits de son travail et peut se féliciter d’avoir choisi de s’entraîner avec l’anglais Pete Cohen depuis la saison dernière:
"Dans les joueurs qu’il a pu encadrer, Pete Cohen a Henrik Stenson ancien vainqueur de tournoi du grand chelem et de nombreux autres joueurs britanniques, donc il peut bénéficier d’autres joueurs, de top players du classement mondial et ça permet à Alexander de progresser dans différents compartiments du jeu, mais aussi dans l’approche mentale de la performance, ce qui lui permet d’aller au bout quand il est dans le coup. C’est cette habitude de l’exigence du haut niveau, cette capacité à gagner qu’il est allé chercher dans ses choix d’encadrement."

Un véritable sprint débute

Avec son entrée dans le Top 50, Alexander Lévy a gagné sa place pour les deux prochains majeurs américains, l’US Open en juin et l’USPGA en août, sans oublier le British en juillet. À ces gros tournois s’ajoutent cinq épreuves des Rolex séries, les plus gros tournois du calendrier européen où Alexander Lévy va devoir briller.

"Il va devoir réorganiser sa saison pour réaliser des cycles de tournois qui vont lui permettre d’accéder à un pic de performance lors de ces épreuves, en s’aménageant également des temps de repos, parce que la saison va être longue jusqu’à la Ryder Cup, et c’est un véritable sprint dans lequel Alexander va s’engager maintenant puisque pour la sélection Ryder Cup 'la messe sera dite' dans le courant du mois d’août, c'est-à-dire après l’USPGA. Dans les trois, quatre mois qui viennent il faudra qu’il soit très performant dans quatre ou cinq tournois."

Ce week-end, Alexander Lévy est en Chine à Pékin, où il s’est imposé l’année passée. Après deux tours il pointait à sept coups du leader, le britannique Matt Wallace. Julien Guerrier était lui cinquième à deux coups de la première place.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.