Français du monde, France info

Nouveau souffle pour le tourisme à Madagascar ?

Richard Bohan est installé depuis 20 ans sur l'île. Producteur de télévision et éditeur de magazines, le Français, né à Libourne, estime que le pays a tous les atouts en main pour retrouver sa croissance d'avant la crise de 2009.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

L'arrivée
au pouvoir du nouveau président Rajaonarimampianina va-t-elle redonner à l'île
la stabilité qui lui fait défaut depuis des années ? Et pourquoi pas grâce au
tourisme ? "Madagascar a opté il y a quelques années pour un positionnement
aventure et découverte,
détaille le Français, qui lui convient tout à fait. Le
problème, c'est que l'île, à cause de quelques vicissitudes de l'histoire, vit
au rythme d'un autre âge.
" "Certes, le tourisme n'est pas le premier pourvoyeur
de devises de l'île
, tempère Richard Bohan, qui cite "quelques filières
agroalimentaires de produits frais comme le litchi ou transformés comme la
vanille, ainsi que la crevette et quelques secteurs industriels comme le
textile.
" En 2008, année record, Madagascar a accueilli 220.000 touristes
étrangers. Depuis, la tendance est à la baisse, inexorablement, à cause d'un
manque de confiance lié à la crise. "Et paradoxalement, relève Richard Bohan,
énormément d'établissements hôteliers et de prestataires de services se sont
créés et professionnalisés ces dernières années. Comme sur l'île Maurice
voisine, on pourrait accueillir trois fois plus de visiteurs qu'aujourd'hui !
"

(©)

Décontraction dans les affaires


à Libourne et grandi dans le Lot-et-Garonne, Richard Bohan a commencé sa vie
professionnelle comme courtier en oeuvres d'art, comme l'était son père, avant
de s'installer à Madagascar au cap de la quarantaine. "Le continent africain
m'attirait. J'ai visité le Togo, la Côte d'Ivoire, et j'ai choisi Madagascar.
Il y avait un bon climat, un bon lycée français et quelques opportunités
." Le
Français débarque sur l'île en 1996 et se tourne vers le journalisme, un vieux
rêve de gosse. Il monte rapidement sa société de production audiovisuelle et
dirige aujourd'hui le magazine Info tourisme Madagascar , véritable baromètre
du secteur destiné aux professionnels et édité trois fois par an. Son fils a,
lui, ouvert une société d'import-export à Madagascar après HEC Montréal.
Certes, Richard Bohan reconnaît que le pays est en retard pour les aéroports,
les routes, la livraison d'électricité et d'eau potable, mais "cela garantit
aussi une réelle authenticité et une vie extrêmement dépaysante, pour ce que cela suppose de liberté et de décontraction dans les affaires. Madagascar est un
village et tout le monde se connaît. J'arrive dans n'importe quelle ville, j'ai
des amis, je suis invité dès le premier soir. On ne peut pas avoir en France
cette sensation de jouer un rôle social à l'échelle du pays
."

Lui
écrire
 

Aller plus loin

Retrouvez ce portrait dans le magazine régional d'informations Objectif Aquitaine 

L'hôtel Antsanitia Resort Eco Hotel

Aller à Madagascar avec Air Austral. La compagnie propose des vols réguliers, via la Réunion, Mayotte ou les Comores, ce qui permet de disposer de vols trois fois par semaine.

Aller à Madagascar avec Comptoir de Madagascar, spécialiste du voyage sur mesure sur Madagascar depuis plus de 15 ans.

(©)