Français du monde. Journées du patrimoine à la Résidence de France de Sofia

écouter (3min)

Passionnés d'histoire, les Bulgares sont nombreux à visiter des lieux exceptionnellement ouverts au public ce week-end

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'intérieur de la Résidence de France à Sofia, à découvrir pendant les Journées du patrimoine  (Institut français)

" Il y a une véritable appétence pour l'histoire ici, témoigne Claude Chassaing, directeur de l'Institut français de Bulgarie. C'est un pays qui a connu des périodes tragiques, une histoire assez complexe aux XIXe et XXe siècle." 

Dans cet ex-pays communiste au passé mouvementé, chaque année, les Journées du patrimoine se taillent un franc succès. Rien qu'à Sofia, la capitale, une quarantaine de monuments, d'institutions ou de lieux de culte, sont exceptionnellement ouverts au public ce week-end.

Claude Chassaing en Bulgarie: "Il y a une véritable appétence pour l'histoire en Bulgarie"  (Institut français de Sofia)

À la Résidence de France, on se souvient de ce matin de janvier 1989, où François Mitterrand, alors à l'Elysée, avait offert un petit déjeuner en l'honneur des dissidents au régime communiste de l'époque. C'était la première visite en Bulgarie d'un chef d’État français. 

"Ils sont francophiles, mais malheureusement pas francophones ! Nous y travaillons : ils peuvent apprendre le français à l'Institut français, mais aussi, et c'est une spécificité locale, dans 15 lycées bilingues dans l'ensemble du pays où l'enseignement a lieu en bulgare et en français."

Lui écrire : claude.chassaing@institutfrancais.bg

Aller plus loin

L'Institut français de Bulgarie à Sofia 

La Résidence de France à Sofia

Retrouvez cette chronique sur l'appli, le site internet et dans le magazine de la mobiité internationale Français à l'étranger.fr

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Français du monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.