Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous…l'esplanade des Mosquées

Israël a fermé quelques heures l'esplanade des Mosquées à Jérusalem jeudi. Une décision rare. Cette esplanade est au coeur des tensions. Mais c'est quoi l'esplanade des Mosquées ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L'esplanade des Mosquées, à Jérusalem, cristallise les tensions © MAXPPP)

L'esplanade des Mosquées, le mont du Temple pour les Juifs, est une place de 14 hectares située à Jérusalem-Est, dans la vieille ville. C'est le troisième lieu saint de l'Islam puisqu'on y trouve le dôme du Rocher qui abrite le rocher d'où le prophète Mahomet serait monté au paradis et la mosquée Al-Aqsa. C'est aussi le lieu le plus saint du judaisme. Selon la tradition c'est là que se trouvait le premier temple juif puis le second, détruit en 70 après Jésus-Christ par les romains.  A l'ouest, son principal vestige, le mur des lamentations est l'un des contreforts de l'esplanade.

Et à qui appartient cette esplanade ?

Pour bien le comprendre, il faut remonter un peu dans le temps. En 1967, à l'issue de la guerre des Six jours Israël prend le contrôle de Jérusalem-Est et de l'esplanade, qui était gérée sous contrôle de la Jordanie par le Waqf, l'organisme chargé de l'administration des biens religieux musulmans. Finalement la Jordanie et Israël signent un accord qui prévoit que le Waqf continue d'administrer l'esplanade. Israël gère de son côté la surveillance aux abords du site en contrôlant par exemple les accès.

Qui peut-y aller ?

Actuellement, seuls les Musulmans ont le droit de venir y prier mais le lieu est, en théorie et à certaines heures, accessible à tout le monde. Reste que pour des raisons de sécurité notamment, l'État d'Israël en limite parfois l'accès. Elle est actuellement interdite aux musulmans de moins de 50 ans.

L'esplanade cristallise donc les tensions

En 2000, la visite controversée d'Ariel Sharon, alors leader de l'opposition israélienne, sur le site de l'Esplanade avait été le déclencheur de la seconde Intifada. Mais au-delà de cet épisode, la moindre fouille archéologique menée par l'un des deux camps donne lieu à des tensions. La moindre rumeur sur une autorisation donnée aux Juifs de venir prier sur l'esplanade les exacerbe. Yehuda Glick le militant de l'extrême droite israélienne blessé par balle mercredi soir cherche ainsi depuis des années à obtenir l'autorisation pour les juifs de prier sur le mont du Temple.

(L'esplanade des Mosquées,)
 

(L'esplanade des Mosquées, à Jérusalem, cristallise les tensions © MAXPPP)