Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... Ethiopian Airlines

Au lendemain de la catastrophe aérienne ayant impliqué un Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines, focus de franceinfo sur la compagnie nationale éthiopienne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines.
Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines. (JEAN-LUC FLEMAL / MAXPPP)

Ethiopian Airlines est l'une des plus grandes compagnies aériennes africaines. Elle dispose d'une flotte d'une centaine d'appareils et a l'objectif de compter 150 avions d'ici 2025. Présente dans 36 pays, elle dessert une centaine de destinations.

L'aéroport d'Addis-Abeba est devenu, du fait du développement de la compagnie nationale, l'un des principaux carrefours aériens entre le continent et le reste du monde. La compagnie ne cesse d'annoncer de nouvelles destinations, notamment récemment vers la Chine.

Ethiopian Airlines est l'une des compagnies qui connait la plus forte croissance mondiale. Son chiffre d'affaires a été multiplié par dix en 15 ans.

Une compagnie aérienne en plein essor dont le premier vol commercial remonte à 1946.

La création et l'essor de la compagnie se sont faits dans les années cinquante en partenariat avec la compagnie américaine TWA. Le pari de la compagnie a été de miser sur un transfert d'expertise progressif. Au départ, pilotes et techniciens étaient Américains. La situation a évolué dans les années 1960 / 1970.

Ethiopian Airlines n'a cessé, depuis, de renouveler sa flotte et de developper à la fois ses lignes internationales, transafricaines et intérieures dans ce pays très étendu, montagneux, de plus de 100 millions d'habitants (deuxième pays le plus peuplé d'Afrique subsaharienne).

Ethiopian Airlines a, dés les années soixante, décidé de mettre en place sa propre académie d'aviation où sont formés pilotes, mécaniciens et personnels de bord et au sol.

Ethiopian Airlines,  vitrine de la croissance du pays

Un nouveau centre de formation aéronautique a été inauguré en 2016, soutenu par l'Agence française de développement. Ouvert aux étudiants étrangers, il accueille chaque année plus de mille stagiaires, d'une quarantaine de nationalités, avec l'objectif de former 4 000 étudiants par an d'ici 2025 (date clef, échéance du plan de développement actuel de la compagnie)

Si l'Ethiopie reste un des pays les plus pauvres d'Afrique, le pays a connu entre 2005 et 2015 une croissance économique annuelle de 10,5 % en moyenne.

En parallèle, la croissance d'Ethiopian Airlines a été exponentielle, avec des résultats records pour l'exercice 2017-2018 (nombre de passagers transportés en hausse de 21% et recettes d’exploitation qui ont grimpé de 43%, sur fond de multiplication d'investissements, partenariats et surtout prises de participation dans d'autres compagnies aériennes africaines).

L'entreprise publique pourrait voir son capital s'ouvrir au secteur privé. C'est en tout cas ce qu'avait, en juin dernier, laissé entendre le nouveau premier ministre éthiopien.

Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines.
Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines. (JEAN-LUC FLEMAL / MAXPPP)