Du "Qui ?" de Cassandre Fristot aux protocoles des Sages de Sion : antisémitisme et complotisme, une longue histoire

écouter

Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l’observatoire du conspirationnisme, reviennent sur les thèses complotistes qui se sont propagées durant la crise sanitaire et décryptent les liens entre antisémitisme et complotisme.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants brandissent des pancartes sur lesquelles on peut lire "#JeSuisCassandre", en référence à Cassandre Fristot, à Metz, le 14 août 2021. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Cassandre Fristot a été condamnée le 20 octobre dernier à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz pour avoir brandi une pancarte antisémite lors d'une manifestation anti-pass sanitaire à Metz, le 7 août. Sur cette pancarte, on pouvait lire les noms de politiques, d'hommes d'affaires et d'intellectuels pour la plupart juifs, des noms écrits autour du slogan "Qui ?". Une pancarte qui, selon les avocats des 13 parties civiles dans ce dossier, portait à la fois "les stigmates profondes de l'antisémitisme et les codes du complotisme."

L'occasion pour Complorama de poser cette question, dans ce 16e épisode : pourquoi antisémitisme et complotisme sont-ils souvent liés ?

>> À lire aussi : du complotisme au sein des manifestations contre le pass sanitaire

Du regain d'antisémitisme tout au long de la crise sanitaire au mouvement QAnon, Rudy Reichstadt et Tristan Mendès France expliquent pourquoi l'antisémitisme reste le terreau des théories du complot. Ils reviennent aussi sur les protocoles des Sages de Sion et les propos négationnistes de Jean-Marie Le Pen, en 1987.

"L'antisémitisme est une matrice du complotisme contemporain, juge Tristan Mendès-France. Le complotisme, quel qu'il soit, va avoir une probabilité assez élevée, si on tire le fil jusqu'au bout, de développer un discours antisémite, avec toujours cette idée que si on nous ment sur quelque chose, s'il y a une coordination internationale, quelque part il y a un imaginaire qui se met en branle et qui a de fortes chances de se nourrir avec des référentiels antisémites."

"Antisémitisme et complotisme", c'est le 16e épisode de Complorama, avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify ou Deezer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.