Cet article date de plus de sept ans.

Quitter Paris pour la Mayenne

écouter (15min)
Sophie et Nicolas sont dithyrambiques sur leur nouvelle vie. Finies la course le matin, les heures passées dans les transports et les grèves de RER.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Nicolas, Sophie, Dauphine, Tristan et Briac, installés à Laval depuis un an © RF - Hélène Lam-Trong)

Aller vivre en province pour y trouver une meilleure qualité de vie, c'était le projet de ce couple depuis un moment déjà. Mais il fallait qu'il aille de pair avec une opportunité professionnelle. 

Après leur quatrième enfant, Sophie s'était mise à mi-temps. Son emploi dans la banque, elle était prête à le quitter pour suivre son mari, consultant dans un cabinet de conseil parisien.

Malheureusement, les offres d'emploi intéressantes, avec un salaire à l'avenant, ne courrent pas les rues. C'est à Laval que Nicolas a trouvé son bonheur, dans une grande entreprise agroalimentaire.

Ils ont déménagé en quelques semaines et ont été étonnés de l'accueil chaleureux qui leur a été réservé. L'autre bonne surprise, ça a été les prix de l'immobilier. Eux qui n'avaient pas pu devenir propriétaire en Ile-de-France ont pu faire leur premier achat en Mayenne : 135 mètres carrés, un jardin et 5 chambres. Ces ex-franciliens ont adopté la Mayenne. Ils louent "son équilibre rare entre vie familiale et professionnelle ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinq jours à la une

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.