Cinéma week-end, France info

"Contes italiens" : une beauté formelle envoûtante

"Cinéma week-end" revient sur l'actualité du cinéma de la semaine. Avec notamment le tout nouveau film des frères Taviani, "Contes italiens".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Bellissima Films)

Les Contes italiens des frères Taviani, qui sont une libre adaptation du Décaméron de Jean Boccace, commencent à Florence, au XIVe siècle.  Alors que la ville est dévastée par la peste, 10 jeunes gens s'en échappent pour rejoindre la campagne Toscane, refuser la mort et la noirceur, porter haut leur désir de vivre et d'aimer, en se replongeant notamment dans ces contes tour à tour tragiques et burlesques, poétiques et grivois.

Et si le film s'accorde parfois quelques longueurs, sa beauté formelle est envoôtante, et cette jeunesse qui se révolte est intemporelle. Vittorio Taviani explique d'ailleurs que, pour lui, la peste est toujours à l'œuvre aujourd'hui, citant les victimes des djihadistes, les migrants qui meurent par milliers en tentant de traverser la méditerranée, ou le chômage qui frappe durement la jeunesse italienne.

En attendant de découvrir son nouveau film, Le combat ordinaire qui sortira le 15 juillet, le cinéaste vous conseille de vous procurer en vidéo un film russe qui date de 1967, La commissaire d’Alexandre Askoldov,  que lui-même a découvert il y a quelques jours, et qu'il a trouvé incroyablement "libre, généreux et créatif ".

 

 

Le programme de la semaine à venir s'annonce agréablement varié avec toute la gamme des émotions en tête d'affiche du nouveau Pixar, Vice-Versa ,  un portrait très fort de l'adolescence dans la Turquie d'aujourd'hui, avec Mustang de Deniz Erguven, et les retrouvailles d'Isabelle Huppert et Gérard Depardieu, 35 ans après Loulou de Maurice Pialat dans Valley of Love .

Quête spirituelle et intime

Les deux comédiens se retrouvent dans la chaleur écrasante de la "Vallée de la mort", pour une quête à la fois spirituelle et intime, après le suicide de leur fils dans le film. Une  quête que le cinéaste Guillaume Nicloux développe en jouant  sur l'histoire et la personnalité des deux acteurs qui se prénomment d'ailleurs à l'écran Gérard et Isabelle. Mais pour Isabelle Huppert : "On joue toujours soi-même au cinéma… C'est toujours un petit peu soi..."

 

 

Dans un contexte de fréquentation très faible,  c'est toujours le film catastrophe de Brad Peyton San Andreas qui est en tête devant Mad Max et La Loi du marché , le film de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon, qui a désomais passé la bare des 600.000 entrées.

Comme un avion , notre coup de coeur

 

Et parmi les nouveautés de la semaine Jurassic World a fait mercredi un démarrage tonitruant en réunissant près de 360.000 spectateurs en une journée, laissant bien peu de place à ses concurrents, à la comédie de Bruno Podalydès notamment, Comme un avion , notre coup de cœur, qui avec 20.000 entrées prend la deuxième place mais mérite bien mieux, car c'est la comédie à ne pas manquer en ce moment pour son humour et sa tendresse.

 

 

 

 

 

(© Bellissima Films)