Cet article date de plus de deux ans.

Ces chansons qui font l'actu. La réouverture n'est pas forcément euphorique

Les retrouvailles, dans les commerces et activités rouverts comme en amour, ne sont pas toujours une rivière de miel.  

Article rédigé par franceinfo, Bertrand Dicale
Radio France
Publié
Temps de lecture : 5 min
19 mai 2021, réouverture des terrasses à Lyon. Enfin d'après-midi, des milliers de personnes étaient dans les rues, les bars, les terrasses, sur les bords de la Saône ou du Rhône. (ANTOINE MERLET / HANS LUCAS / AFP)

C’est bien avant la réouverture des terrasses, et des musées, et des salles de spectacles et des magasins de vêtements, que cette chanson a été écrite et enregistrée. Il s’agissait d’un autre traumatisme pour la société française : Annette Lajon, en enregistrant Pour fêter ton retour, en 1942, exprime l’attente angoissée de deux millions de Françaises dont les maris sont prisonniers de guerre en Allemagne, ou déportés, ou partis outremer vers la France libre, ou coincés dans l’empire colonial français – elles imaginent forcément le jour du retour et il y a des dizaines et des dizaines de chansons sur ce thème qui ont été enregistrées.

Et chez les restaurateurs, les comédiens, les musiciens, les salariés des cinémas ou des musées, chez les boutiques de trucs pas essentiels, on est prêt à dire des choses définitives, qui dépassent de très loin le seul souci du tiroir-caisse. Et cela ressemble à du Rina Ketty de 1950, à du Zouzou de 1966 et à du Jacques Brel de toujours.

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Annette Lajon, Pour fêter ton retour, 1942

Rina Ketty, Puisque tu me reviens, 1950

Zouzou, Puisque tu es revenu, 1966

Jacques Brel, Mathilde, 1964

Maurice Chevalier, Quand on r'vient, 1927

Les P'tits Yeux, Je reviens, 2019

Charles Aznavour, La Salle et la Terrasse, 1982




Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.