Présidentielle 2022 : du marketing à la politique, les candidats sont-ils des marques ?

écouter (20min)

Les électeurs votent-ils en fonction des couleurs, des logos, des symboles d’un parti ou d’un candidat ? Venu du monde de l’entreprise, le concept de la marque est aujourd’hui omniprésent en politique et notamment lors d’une présidentielle.  

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le logo du mouvement "En Marche !" exhibé lors de la présentation du programme du candidat Emmanuel Macron, en 2017. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Du marketing à la politique, le concept de la marque s'est imposé et tous les candidats à la présidentielle de 2022 ont à l'esprit l'importance de ces marqueurs : logo, couleurs, ou encore slogan. Le politique est-il devenu un produit comme un autre ? Qui a imposé ce concept de la marque politique ?

Laetitia Krupa et Gaspard Gantzer analysent cet outil de la marque avec Raphael Llorca, philosophe et auteur de La Marque Macron aux éditions de l'Aube. Il explique comment le candidat Macron a théorisé sa marque avec son équipe, et comme il a été difficile de la conserver une fois au pouvoir.

La marque est aussi un outil du changement, comme l'ont montré plusieurs formations politiques qui ont changé de nom pour changer d'image, ces dernières années : l'UMP pour Les Républicains, ou le Front national devenu Rassemblement national. Alors est-ce un levier électoraliste, ou un mal nécessaire au service des idées ? 

Zoom également sur la nouvelle coqueluche des démocrates américains dont le nom est devenu un slogan, Alexandria Occasio-Cortez : AOC. Elle se sert de ses vêtements comme d'un spot publicitaire engagé, envoie un message avec sa robe au prestigieux gala du MET à New-York en septembre.

Retrouvez "C'est tout com'" également sur l'application Radio France, et d'autres applications de podcast comme Spotify, Deezer ou Apple podcasts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.