"Tax the rich" : la robe très politique de la démocrate Alexandria Ocasio-Cortez crée l'événement au Gala du Met

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Gala du MET : Alexandria Ocasio-Cortez s'invite avec une robe très politique
franceinfo
Article rédigé par
L. de la Mornais - franceinfo
France Télévisions

Pour sa première participation au célébrissime gala du Met, la députée démocrate américaine, Alexandria Ocasio-Cortez, a fait sensation avec une robe donnant le ton pour la réforme fiscale de Biden.

"Tax the rich". Voilà ce que l'on pouvait lire sur la robe blanche d'Alexandria Ocasio-Cortez maculée de grosses lettres rouges. Cette création, dessinée par Aurora James et portée par la coqueluche de l'aile gauche du Parti démocrate sur le tapis rouge du Gala du Metropolitan Museum of Art (Met) de New York, l'un des évènements mondains les plus courus de l'année aux États-Unis, a fait grand bruit. "AOC", selon l'acronyme par lequel elle est souvent désignée, a donc pris la pose devant les photographes, profitant de cet instant scruté par la presse locale et internationale pour faire passer un message politique.

Un ticket à 35 000 dollars qu'elle n'a pas payé

Il n'aura fallu que quelques heures (voire minutes) avant que les premières attaques ne pleuvent sur la participation de la jeune députée à ce gala. En effet, pour pouvoir y participer, il faut acheter un ticket d'une valeur de 35 000 dollars (soit environ 30 000 euros). De nombreuses personnalités parviennent cependant à se faire inviter sans payer de ticket. C'est d'ailleurs le cas d'Alexandria Ocasio-Cortez qui n'a pas déboursé un centime pour pouvoir fouler les marches du Met.

"Avant que les ennemis se déchaînent, les élus new-yorkais sont régulièrement invités et assistent au Met en raison de (leurs) responsabilités dans la supervision et le soutien des institutions culturelles de la ville", a-t-elle expliqué. Elle n'a pas payé non plus la robe de la créatrice noire Aurora James, qui oeuvre en faveur de "l'équité économique" selon son compte Instagram.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.