Pour payer moins cher vos vacances, pourquoi ne pas échanger votre maison ?

écouter (3min)

Si vous n'avez pas encore louer votre lieu de vacances, pourquoi ne pas penser à un échange plutôt qu'une location estivale. Échanger votre maison ou votre appartement. 

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
C'est une pratique qui séduit de plus en plus. Echanger sa maison, son lieu de vie pour une maison ou un appartement de vacances, en France ou à l'étranger. (Illustration) (THOMAS BARWICK / STONE RF / GETTY IMAGES)

Plutôt que de louer un lieu de vacances, pourquoi ne pas échanger sa maison ou son appartement ? Les conseils de Fanny Guinochet. 

franceinfo : Ce troc d’habitation, ça se pratique de plus en plus ?

Fanny Guinochet : Ça vous permet de voyager sans débourser, ou presque, un euro pour vous loger. Le principe, c’est que vous laissez votre maison, et en échange vous habitez le domicile de la personne. Parfois les dates correspondent, l’échange est simultané parfois non, c’est en décalé. C’est très avantageux notamment pour des échanges à l’étranger, puisque de fait, c’est un gros budget, le budget logement que vous enlevez.   

Pour ça, il existe plusieurs sites spécialisés ?

Le leader est HomeExchange.fr. Mais il y a aussi homelink.fr ou aussi echangersamaison.com. Vous vous inscrivez, vous créez votre profil. Vous faites un descriptif de votre maison, et puis les destinations ou vous souhaitez aller et les critères qui sont les vôtres, et vous accédez à des annonces. Attention, souvent c’est payant, via un système d’abonnement mais c’est rarement plus d’une dizaine d’euros par mois – 149 euros par an sur homexchange.

Sur certains sites, quand les dates ne peuvent pas être en simultané, il y a un système de points, vous en engrangez quand vous accueillez chez vous, et vous en dépensez quand vous partez en vacances chez un membre.

Et puis, parfois avec la maison, il y a la voiture aussi qui est prêtée. Cela permet de faire des économies, et puis, c’est une façon de voyager un peu moins impersonnelle qu’un hôtel. C’est convivial. Des liens peuvent se créer avec celui ou celle qui va prendre votre maison et chez qui vous allez aller. D’ailleurs, avant le départ, n’hésitez pas à poser toutes les questions par mail ou à passer un petit coup de fil.    

Est-ce que ce n’est pas un peu risqué ?

Dans la mesure ou vous laissez votre bien et que vous allez chez les gens, il y a comme une forme de sécurité réciproque qui se fait. Vous pouvez aussi demander un chèque de caution, si vous n’êtes pas tranquille et c’est toujours bien d’appeler votre assurance pour vous couvrir. Vous pouvez prendre une assurance exceptionnelle. Évidemment, échanger sa maison se prépare à l’avance, quelques mois avant le départ, pour avoir les meilleures offres, mais aussi pour justement bien préparer votre bien.

Et si on est locataire ?

C’est possible, mais a condition que le bail le permette. A priori, comme il n’y aura pas de transfert d’argent, ce n’est pas une sous-location, à proprement parler.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.